Baraka: 62ans de l’indépendance de la rdc, quelle implication de la Jeunesse dans le processus de la paix?(conférence débat de la jeunesse).

Écrit par sur juillet 2, 2022

Le 30 juin 2022 ,la République Démocratique du Congo a fêté son 62e anniversaire de l’accession à l’indépendance depuis 1960.
Indépendante Rdc et État souverain? Quelque part elle reste dépendante et insécurisée .

Depuis l’accession à son indépendance, la République Démocratique du Congo reste un pays des meurtres, d’assassinats, des troubles et insécurité dus par les guerres tribales ,créant ainsi des groupes armés qui s’affrontent de temps en temps donnant comme conséquences ,les décès de la population civile Innocente, les déplacements massifs de la population , l’enrôlement des jeunes dans les groupes armés, sans oublier les agressions à répétition des pays étrangers.

Vu cette situation ,c’est dans cette optique que, le conseil urbain de la jeunesse de la ville de Baraka, sous direction de Monsieur Patient Rafiki, a organisé une conférence débat qui a consisté à une soirée de réflexion sur la thématique :« Quelle est la place des jeunes dans le processus de la paix, de la sécurité et de la bonne gouvernance ».

Ouverte solennellement par le délégué du maire de la ville ,cette soirée de réflexion a eu lieu dans la salle Mahamat de Baraka et a été animée par trois orateurs avant la phase de discussions et échanges.

Le premier orateur(Lucien Ngandu Makangila) a développé l’aperçu général sur la participation des jeunes dans le processus de la paix qui a axé sur l’analyse conceptuelle, la place et rôles des jeunes dans le processus de la paix. La deuxième conférencière a développé sur l’implication des femmes dans le processus de la paix tandis que le dernier conférencier (Justin Mulengwa Dierto) a développé sur les menaces que subissent les jeunes dans le processus de la paix et de la cohabitation pacifique.

Après un moment d’échanges entre les participants ,quelques défis à relever à savoir ont été dénichés ,comme: le non apprentissage du métier , s’occuper de la futilité, la manipulation politicienne, se sous-estimer.

Nonobstant, les recommandations et conclusions suivantes ont été émises :les jeunes doivent être les promoteurs des sociétés divisées, savoir prendre les risques et convoiter la direction, apprendre les métiers et promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat.

Quant à la contribution des jeunes pour la sécurité ,les jeunes se sont entendus ensemble : de dénoncer tout cas d’insécurité, développer les discours moins de la haine, de gérer pacifiquement les conflits ,gérer ou diminuer les boissons fortement alcoolisées et sécuriser dans utiliser l’arme.

fizimedia.com


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR