Le Cardinal Fridolin Ambongo Bensungu est accusé par un évêque anglican du diocèse du Katanga de provoquer par ses prises de position politiques partisanes la méfiance et la haine parmi différentes composantes de la population congolaise.

Écrit par sur juillet 13, 2021

Le Cardinal Fridolin Ambongo Bensungu est accusé par un évêque anglican du diocèse du Katanga de provoquer par ses prises de position politiques partisanes la méfiance et la haine parmi différentes composantes de la population congolaise.

Par rapport à la loi Tshiani, Monseigneur Muno Corneille du katanga Répond à Ambongo en disant que cette loi est un instrument de régulation et non d’exclusion.

« L’église catholique n’est pas un instrument des hommes politiques » dit Mgr Kashima Muno corneille. Et d’ajouter, « depuis que tu es aux affaires, l’église est devenue un lieu de la politique. L’église ne parle plus du royaume céleste qui est notre mission primaire. Même au Vatican le pape ne s’ingère pas trop dans les affaires de L’Etat. Une loi qui vient empêcher l’infiltration étrangère n’est pas une loi d’exclusion. Au cas contraire la loi renforcera l’existence d’un vrai Etat et donnera le pouvoir aux vrais fils du pays qui n’ont pas d’autres pays. Dans chaque pays du monde, même au Vatican, il y a toujours une loi d’exclusion qui donne droit à ceux qui sont en ordre » écrit cet évêque anglican du diocèse du Katanga.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR