Nord-Kivu- assassinat Samedi dernier d’une jeune fille en ville de Beni: l’honorable Saidi BALIKWISHA saisit le ministre provincial de l’intérieur pour une solution urgente a l’insécurité grandissante en ville comme en territoire de Beni

Written by on mai 11, 2020

Meutres,vol à mains armées, extorsion, pillages et autres forme de tracasserie militaires, arrestations arbitraires que vit la population de la ville et du territoire de Beni a motivé le député provincial élu du territoire de Beni, Saidi Balikwisha à échanger ce Lundi 11 Mai avec le ministre provincial de l’intérieur du Nord Kivu, L’honorable Sebishimbo Rubuga Jean Bosco à son bureau.

L’élu du peuple voulait avoir de lui des éclaircissements sur ce qu’il ne sait pas appeler inefficacité ou complicité ou encore incompétence des services de sécurité de la ville et une partie du territoire de Beni face à l’insécurité qui a élu domicile.

Saidi Balikwisha* a rappelé au ministre provincial de l’intérieur qu’à l’intervalle de deux semaines seulement deux personnes ont été lâchement abattues vers 18 h 30 dans des mêmes circonstances en commune de bungulu ville de Beni sans compter les cas des fusillades et des vols à mains armées,la première victime a été abattue selon Saidi Balikwisha à moins de 100 mètres du commissariat urbain de la police ville de Beni sans que les assaillants qui ont tiré plus de 3 balles ne soient identifiés jusqu’à à abattre quelques jours après une jeune femme de 25 ans au quartier cité Belge en cellule Muloku.

©Ph.FiziMedia.com, vu l’honorable Saidi Balikwisha et le Ministre de l’intérieur JB sebishimbo Rubuga à son cabinet du travail.

Pour Saidi Balikwisha la situation qui se passe à Beni est une preuve que l’autorité de l’État est inexistant, la PNC, l’ANR et autres services ne semblent exister que par le nom et les autorités urbaines ne disent rien.

Le député Saidi Balikwisha a ainsi demandé au ministre provincial de l’intérieur de rappeler à ses services à Beni ville et territoire que la population en a marre de se faire extorquer, violer, piller et assassiné pendant cette période difficile,il a saisi l’occasion pour dénoncer tout haut ce qui se passe à Mangina où désormais l’armée basée sur place ne cesse d’indexer certains jeunes d’être des miliciens mai mai alors que ceux ci sont disposer à collaborer étroitement avec l’armée pour le retour au calme dans la région de Beni, à Bashu selon lui des civils sont obligés de puiser de l’eau pour les militaires qui ensuite leur exigent de chercher des pailles pour la construction de leurs maisonnettes pour avoir l’autorisation d’aller faire son champ tard dans les après midi.

Malgré ses réponses rassurantes, je vais revenir vers lui si jamais les choses ne s’améliorent ou user d’autres voies pour la cause declare L’honorable Saidi Balikwisha.

– Par Enoch David /FiziMedia.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR