Sud-Kivu: la justice populaire prend de l’ampleur dans la ville de Baraka devant les yeux ouverts des autorités

Written by on avril 13, 2020

Réfutée non seulement par la charte des nations unies, le gouvernement congolais interdit aussi la justice populaire qui est un jugement habituel d’une question sans faire allusion à la loi selon madame Larousse, ce système qui été un tabou pour la population de la ville de Baraka, aujourd’hui une des villes du Sud-Kivu, prend de plus en plus de l’ampleur.

Le cas récent est celui de la nuit de ce dimanche 12 avril à ce lundi 13 avril 2020, où un jeune homme dont nous ignorons son âge exacte jusqu’ a présent a été brûlé vif par une couche de la population du quartier Moma en commune de Baraka.

Selon nos sources, la victime a été soupçonnée d’être un voleur, cependant les habitants de cette partie de la ville de Baraka qui étaient en colère vu la situation sécuritaire qui reste une question casse tête l’ont brûlé sans pitié ni l’acheminer auprès des autorités pour son jugement, un acte que la fondation Me Nepangi José une ONG locale de défense des droits de l’homme condamne avec énergie.

Déjà ce matin, le corps de la victime a été repêchée à l’hôpital de Baraka ou il est gardé à la morgue.
Le patron de l’hôtel de ville de Baraka M’mbucwa Hussein de son côté affirme qu’une équipe de sécurité est allée sur place pour chercher qui sont les auteurs qui ont fait un tel acte condamnable par la loi.
Pour rappel, la semaine passée deux autres personnes assimilées ont été brulées vifs à Misisi en territoire de Fizi.

– Par Enoch David.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR