RDC: « Il n’y a pas de changement sans sacrifices » parle la Page d’opinions libres de Me Jean Claude KATENDE

Written by on avril 7, 2020

L’histoire des nations démontre qu’un peuple n’est pas libéré de ses oppresseurs politiques ou économiques par un homme, mais il se libère lui-même. Cette liberté exige un engagement citoyen fort et des sacrifices de toute nature.
Réagissant à la campagne « Jeudi 09 avril 2020 : Journée sans internet », certains congolais ont dit que «Les congolais ne sont pas capables de se priver de l’internet pendant un jour, en ce moment de confinement forcé ou volontaire. Ils préfèrent être pillés par ces sociétés-là ».

Je leur ai répondu que «se priver de l’internet pendant un jour est un sacrifice qui pourrait contraindre Airtel, Vodacom, Africel et Orange à revoir leur tarification à la baisse pour permettre à plus de congolais d’accéder à un service (internet) nécessaire pendant ce temps de crise. Il n’y a pas de changement profitable au peuple sans sacrifice ».

Un peuple qui refuse de consentir des sacrifices pour provoquer le changement qui lui profite sera toujours pillé par les prédateurs politiques et ou économiques qui l’entourent. Et dan nôtre pays, les prédateurs sont très nombreux.
Mêmes ceux qui n’ont pas de difficultés pour acheter leur abonnement internet peuvent participer à cette action citoyenne par solidarité avec la majorité de congolais qui ne savent pas y faire face. C’est une question de justice sociale.

Il est moralement insoutenable que ces sociétés de téléphonie cellulaire se fassent de grands bénéfices sur notre dos et que nous, nous ne soyons pas à mesure d’influencer leur politique, alors que c’est nous qui achetons leurs services avec notre argent.
Ne disons pas : « nous n’y pouvons rien. Si, nous pouvons. Osons seulement »
Accepter de participer à une journée sans internet est un sacrifice, mais qui peut faire changer les choses en faveur de beaucoup de congolais qui sont sans revenus fixes, mais qui ont aussi le droit de jouir de l’internet comme nous.

C’est possible de passer une journée sans internet si nous le voulons.
Moi, j’ai décidé de passer toute la journée de ce jeudi 09 avril 2020 sans internet et espère que nous serons nombreux à y prendre part.
Jeudi 09 avril 2020 : Journée sans internet. Journée d’indignation contre Airtel, Vodacoom, Africel et Orange pour les contraindre à baisser les prix des mégas (internet)
Nous sommes fatigués. Ca suffit comme ça !.

A partager
Kinshasa, le 07 avril 2020
Me Jean Claude KATENDE
Le Gardien du Temple


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR