RDC: «FATSHI peut-il oser ? » Pages d’opinions libres de Me Jean Claude KATENDE

Written by on avril 7, 2020

Oui, le Président Felix TSHISEKEDI TSHILOMBO peut oser libérer Monsieur Eddy KAPEND et ses autres amis condamnés depuis 20 ans dans l’assassinat du feu Président Laurent Désiré KABILA.

Il a le pouvoir aux termes de l’article 87 de la Constitution de leur accorder la grâce présidentielle.
L’ASADHO et d’autres organisations de la société civile ont écrit et fait des marches pacifiques pour attirer et ou susciter la volonté du Président de la République d’agir dans ce sens.
Aujourd’hui que tout le monde plaide, à cause du danger que représente le coronavirus dans le milieu carcéral, que certains prisonniers soient libérés, l’opportunité est là pour que le Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO se penche sur ce dossier et libère Eddy KAPEND et ses amis.

Pourquoi je plaide pour eux :
– Ils ont déjà fait 20 ans de prison. Avec notre régime carcéral qui manque de la dignité et de l’humanisme, leurs corps sont affaiblis et vulnérables au coronavirus que tous les autres prisonniers ;
– Ils ont été condamnés à la suite d’un procès expéditif qui n’était ni juste ni équitable. Un procès dont personne ne peut être fier ;
– Ils sont bénéficiaires de plusieurs lois d’amnistie dont ils ont été exclus pour des raisons jamais expliquées de manière juste et impartiale ;
– Ils sont bénéficiaires d’une recommandation de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des peuples exigeant qu’on les libère et qu’on réorganise le procès. Une recommandation que la RDCongo n’a jamais voulue mettre en œuvre ;
– Après 20 ans de détention, n’ont-ils pas suffisamment payé ? La République ne peut-elle pas leur accorder son pardon ?
Je pense qu’il est temps d’agir, Monsieur le Président de la République.

Si Monsieur Eddy KAPEND et ses amis meurent en prison à cause du coronavirus, personne ne pourra comprendre l’inaction du Président de la République ni la justifier.
J’en appelle au grand cœur du Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO que beaucoup de congolais reconnaissent pour libérer ces compatriotes qui ont déjà trop payés.

Je crois que maintenant c’est le moment d’oser comme l’a fait le Président du Niger Monsieur Mahamadou Issoufou qui a libéré son farouche opposant Monsieur Hama Amadou, le 30 mars dernier, pour lui éviter la contamination à coronavirus en prison. Par cet acte, il a marqué son temps et les esprits.
Oui, vous pouvez OSER.

A partager.

Kinshasa, le 07 avril 2020
Me Jean Claude KATENDE
Le Gardien du Temple


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR