RDC: « Congolais, nous pouvons nous défendre seuls » page d’opinions libres de Me Jean Claude KATENDE

Written by on avril 4, 2020

Les multinationales qu’elles opèrent dans le secteur extractif ou de communication sont des acteurs majeurs qui peuvent contrôler toute l’économie d’un pays ou prendre en otage le bien des populations.
Elles ont encore plus d’influence dans les Etats à déficit démocratique comme la République Démocratique du Congo.

S’il est clair qu’elles sont venues pour gagner de l’argent, elles ne peuvent oublier qu’elles ont des obligations vis-à-vis des communautés bénéficiaires de leurs service ou propriétaires des ressources naturelles qu’elles exploitent.

Il arrive dans certains cas que les gouvernements des pays qui les ont accueillis ne sont même plus à mesurer de les contrôler et dans d’autres en complicité avec les mêmes gouvernements, elles exploitent les peuples en se partageant les gains.

En République Démocratique du Congo, les sociétés de téléphonie cellulaire (Airtel, Vodacom, Orange, Africel) se sont montrées insensibles aux cris des congolais qui ont toujours exigé la baisse des prix des services qu’elles offrent, principalement l’internet. Hier, elles avaient fermé les oreilles en chargeant le gouvernement congolais pour garder la même tarification.

Aujourd’hui que le coronavirus a créé une crise qui a fait perdre des revenus et du travail aux congolais, elles gardent toujours la même tarification, sans aucune réduction.
Face au silence du Gouvernement, nous congolais pouvons-nous défendre nous-mêmes en recourant aux actions citoyennes tendant à contraindre ces sociétés à baisser les prix de leurs services en ce temps de crise.

C’est nous qui achetons avec notre argent les services offerts pas ces sociétés. Donc nous pouvons refusons, pendant un jour ou deux, d’acheter les services offerts. Le manque à gagner qu’elles vont avoir peut les amener à revoir les prix en faveur des congolais.

Nous appelons tous les congolais et congolaises à refuser d’acheter des mégas (internet) toute la journée du 09 avril 2020.
Le 09 avril 2020 : c’est un jour sans internet.

Il faut baisser les prix.
Le 09 avril 2020 : C’est un jour d’indignation contre Airtel, Vodacom, Orange et Africel.

Tenez compte de la crise provoquée par le coronavirus : Baissez les prix.
Faisons passer le message.
Partageons le message avec nos proches.

Kinshasa, le 06 avril 2020.
Me Jean Claude KATENDE
Le Gardien du Temple.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR