Insécurité au Nord-Kivu, Saïdi Balikwisha à Prince Kihangi :  » il nous est difficile de compter le nombre de morts dans la région de Beni, adresser une demande d’arrêter les opérations militaires contre ces les ADF c’est une expression de cracher sur la mémoire de toutes ces personnes mortes « 

Written by on avril 10, 2020

Dans une interview à FiziMedia.com ce vendredi, 10 avril 2020, Saïdi Balikwisha, élu provincial du Nord-Kivu en territoire Beni a fait savoir « J’ai lu une lettre de l’honorable Prince Kihangi adressée au commandant 34eme région militaire avec copie au président de la RDC, a l’État major FARDC et autres autorités nationales et provinciales dans la quelle ce collègue député élu provincial de Walikale demande à ces autorités de suspendre toute opération militaire dans le nord kivu pour éviter la propagation du COVID19.

Je tiens à rappeler à cet honorable député qu’actuellement il nous est difficile de compter le nombre de morts dans la région de Beni, adresser une demande d’arrêter les opérations militaires contre ces les ADF c’est une expression de cracher sur la mémoire de toutes ces personnes mortes.

Je le comprends il est élu de Walikale, il ne maitrise pas le degré de la peine qu’endure les habitants dans la région de Béni.

il faut avoir perdu aumoins une personne dans ce massacre pour prier jour et nuit la poursuite des actions militaires que l’armée poursuive afin de finir définitivement avec les rebelles ADF.

Voilà pourquoi je viens aussi d’adresser une lettre au commandant de la 34eme Région militaires avec copies aux différentes autorités de ce pays dont le chef de l’État, afin de rappeler que la population ne cautionnera sous aucun prétexte la suspension des opérations militaires dans le Nord Kivu au nom de n’importe quelle pandémie soit-elle.

A travers cette lettre je rappelle aux autorités compétente qu’au stade actuel la population commence à avoir de l’espoir pour le retour de la paix à Beni, Rutsuru, Nyiragongo, Masisi, Walikale et le retour progressif dans leurs villages et leurs champs.

Suspendre ces opérations c’est laisser à l’ADF, FDLR, NYATURA, NDC Rénové, RAIYA MUTOMBOKI,…
de revenir avec force après avoir soigné ses blessés, après avoir eu des renforts, après avoir envisagé d’autres stratégies pour continuer à faire couler le sang.

Je mets en garde tous ceux là qui réfléchissent sur cette optique de suspendre ou d’arrêter des opérations militaires au nom de COVID19 que le sang de toutes ces personnes sauvagement abattues sera sur leurs têtes et criera vangeance, car ce sont ces personnes qui veulent induire toute la République en erreur.

Saïdi Balikwisha pense qu’il est prematuré de faire une telle demande.

Par la rédaction.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

FiziMedia

GRATUIT
VOIR