Covid19: les Prisons congolaises une ménace de propagation de corona virus dans la région

Written by on avril 1, 2020

©Ph Lucha RDC-Afrique Goma.

©Ph Lucha RDC-Afrique Goma.

Les mauvaises conditions carsérales des prisonniers et détenus dans nombreuses prisions surtout de l’Est, présentent un danger réel en cette période où le pays fait face à la pandémie la plus dangereuse de nos jours.

La promuscuté, la mauvaise prise en charge alimentaire et sanitaire mais aussi le manque des materiels pour prévenir des épidemies dans les prisons notamment de Goma, Butembo, Beni, Bunia et de presque partout à l’Est du pays, ne rassurent pas.

Ce fait que les détenus et prisonniers, tombent souvent malades vu que les maivauses conditions fragilisent leurs systèmes immunitaires.

Le choléra, la discenterie, la tuberculose, les démangeaisons, les fièvres sous toutes ses formes et plusieurs autres maladies sont signalées dans plusieurs milieux carséraux.

Et tous les experts sanitaires des pays sérieusement touchés par le Covid 19, affirment que ledit virus s’attaque prioritaire le système nerveu central, le systèmes immunitaires et digestifs.

Face à ces défits énumérés, il est donc temps que le Président Félix Tshisekedi de mêche avec le ministère de la justice, procède au désangorgement des prisions congolaises pour éviter qu’elles sont les foyers de propagation de corona virus dans nos villes.

Cette mesure a sa raison d’être à cette phase pandémique d’autant plus que le surpeuplement est deconseillé dans tout pays touché par Covid 19.

C’est ici l’occasion pour nos dirigeants, d’assainir les prisons congolaises remplies des des milliers des détenus pour des faits bénins et détenus politique: Cas de la prison de Goma, Butembo et Beni où plusieurs détenus s’y retrouvent pour vol d’une poule, disputes avec les épouses des commandants de l’armée ou de la Police, vols simples mais aussi plusieurs autres prisonniers ont déjà purgé leurs peines mais y restent encore faute de suivi, et d’autres encore ont déjà purgé les 3/4 de leurs peines et se sont bien comportés mais y demeurent toujours faute des lourdes procédures exigeant beaucoup des moyens pour que leurs avocats obtiennent les libertés de leurs clients.

D’autres y sont détenus préventivement et n’ont jamais été présentés devant leurs juges naturels pour l’établissement de leurs infractions; et certains y sont parce que les politiciens au pouvoir ont ainsi voulu.

Voici donc chers dirigeants congolais l’occasion de faire preuve du sérieux pour ne pas être surpris par les évênements.

Par Patrick Ricky Paluku.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR