RDC: voici la mise au point du coordonnateur du FCC après sa tournée à l’Est du Congo

Written by on mars 20, 2020

©Enoch David de FiziMedia.com

©Enoch David de FiziMedia.com

L’Honorable Néhémie Mwilanya Wilondja vient de clôturer ce jeudi 19 mars, la tournée qu’il avait commencée par la Ville de Goma le mardi 10 mars 2020.

Le Coordonnateur National du FCC a parcouru la région Est du pays jusque dans le Territoire de Fizi où il avait le devoir de séjourner pour ses vacances parlementaires.

En tant que son Assistant Parlementaire, j’ai eu l’avantage de l’accompagner dans ce périple et ai couvert, pour des raisons évidentes, toutes ses activités (meetings populaires, audiences, réunions et autres dialogues avec les Forces vives, les notables, les femmes, les forces politiques du FCC et les compatriotes anonymes constituant sa base électorale).

A toutes ces occasions, l’Honorable Mwilanya a prêché la paix, la cohésion intertribale, l’unité des kivutiens et la cohabitation harmonieuse.

Il a par ailleurs assumé et défendu ses divers projets dans le domaine socioéconomique et des infrastructures.

Force est cependant de constater que des individus malintentionnés et autres personnes de mauvaise foi recrutées essentiellement au sein des concurrents et des adversaires politiques, ont mis toutes les batteries en marche pour essayer, heureusement en vain, de sabotter cette tournée.

son fief électoral ©Enoch David de FiziMedia.com

son fief électoral ©Enoch David de FiziMedia.com

son fief électoral ©Enoch David de FiziMedia.com

son fief électoral ©Enoch David de FiziMedia.com

Ayant échoué sur le terrain, les scélérats se sont rabattus sur les réseaux sociaux où ils ne tarissent pas d’inspiration et vendent le produit de leur propre invention, bravant leur conscience, dans le malheureux espoir d’écclabousser leur cible. Je note à ce sujet les cas suivants :

1. Déjà à l’étape de Bukavu, il a circulé sur les réseaux sociaux un questionnaire fictif présenté comme  » la douche froide de Néhémie Mwilanya devant la presse de Bukavu ».

Ces questions ne lui ont pourtant jamais été posées ni à l’occasion de ce fameux point de presse qui n’a jamais été tenu, ni pendant le dialogue avec les Forces vives qui avait réuni 3.000 personnes dans la Salle Kaningu au lendemain de son arrivée à Bukavu.

2. A l’étape d’Uvira, la recette trouvée était d’entretenir une psychose autour de l’état de la route de Fizi. Ainsi, il a d’abord été propagé que l’Honorable Mwilanya rebrousserait chemin et ne pourrait donc plus poursuivre sa route jusqu’à Fizi.

S’étant convaincus de la détermination de l’élu à atteindre sa circonscription électorale quel qu’en soit le prix, les inspirés en mal ont lancé ensuite une rumeur selon laquelle Mwilanya aurait fait venir un navire privé pour rallier la Ville de Baraka par le Lac Tanganyika.

3) En même temps, des animateurs périphériques d’un parti politique au niveau local ont signé le 12 mars, le plus sérieusement du monde, un communiqué pour tenter de réduire même de peu le triomphe de l’accueil préparé pour l’Honorable Mwilanya, le seul élu national de Fizi à s’y rendre pour ces vacances parlementaires, l’accusant au passage de tout.

Grande a finalement été la déception des scélérats de tous bords, de vivre la ferveur de l’accueil que la population a réservé à son élu et la passion avec laquelle elle l’a suivi et écouté tout au long de la route Uvira-Katanga (une localité du Secteur de Mutambala au-delà de Baraka).

Ils ne pouvaient nullement supporter cette longue attente des milliers d’habitants de Baraka, bravant le soleil, pour accueillir triomphalement leur champion peu avant 19h ce samedi 14 mars, l’accompagnant avec des chants de gloire jusqu’à sa résidence, ni ces milliers de femmes qui ont dialogué avec lui à la Paroisse catholique de Baraka dans le cadre de la célébration du mois de la femme, ni ces centaines d’hommes et de femmes qui l’accompagnaient dans toutes ses promenades à pied à travers la Cité.

4) Tentant un ultime coup qu’ils ont imaginé fatal, les scélérats ont balancé, tôt ce jeudi 19 mars, sous la signature de sieur Jean Claude Manenga, un texte relatant une rencontre imaginaire de l’Honorable Mwilanya avec des chefs de file des bandes armées, Yakutumba et Ebuela, dans le cadre d’une prétendue alliance contre la Communauté des Banyamulenge.

Cette énième affabulation visant à nuire au Coordonnateur National du FCC, concoctée dans les mêmes officines que celles ci-dessus rappelées, comporte un caractère absolument diffamatoire et d’imputations dommageables. Son auteur qui, espérons-le, est un personnage réel, s’expose à des poursuites judiciaires au sujet desquelles le Cabinet conseil de l’Honorable Mwilanya a déjà été sollicité.

En effet, la société ne devrait pas s’arrêter à constater que la diffamation et les imputations dommageables étaient les seules armes des politiciens en perte de vitesse et rationnaliser des déviations aussi dangereuses.

Déjà de par son intitulé  » Pour Néhémie Mwilanya, les Banyarwanda dits Banyamulenge doivent disparaître dans le Territoire de Fizi », le texte de Jean Claude Manenga n’a rien à envier à l’œuvre dévastatrice de la Radio Mille collines de triste mémoire.

Aussi, est-il particulièrement intéressant que, face aux allégations aussi graves qui transcendent le cadre tolérable de simples luttes politiques, le Ministère public se saisisse d’office et en recherche l’auteur. Il y va de la quiétude publique utile à tous.

Par Taylor Esonga.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR