Monde: les autorités de la RDC ont réussi à faire peur au Coronavirus

Written by on mars 29, 2020

Un ministre de la Santé qui se perd, un docteur spécialiste qui se contredit, un gouverneur qui embrase la capitale et un président qui regarde.

Alors que la pandémie du Covid-19 ravage le monde entier, où tous les systèmes sanitaires, les plus aguerris, mobilisent les efforts pour stopper l’hémorragie, en République démocratique du Congo, toutes les autorités confondues ont réussi à prendre le virus à contre-pied.

Par La Rédaction.

Rien de bon ne sortirait plus de Nazareth après le Christ Jésus. Le Congo n’aura alors plus de héros après la mort de son immense Patrice Emery Lumumba.

Le temps, dans ce scandale géologique, tend à emporter les meilleurs, y déversant les médiocres à foison. 60 ans après l’indépendance du Congo-Belge, les héros de la Table ronde de Bruxelles ne sont plus là.

Ils ont laissé place à Mobutu, le grand roi à la toque de Léopard, qui finira par s’en aller, y lâchant un déluge. Un déluge des faits, mais également des hommes. Au lieu de partir avec ses pires, le Maréchal nous crache ses « mouvenciers », reconvertis en démocrates. Mais, également ses opposants.

La comédie a débuté dans les années 1980. Un homme, Etienne Tshisekedi, est en colère. Vice-président de l’Assemblée nationale, il voit le Maréchal nommer Nzondomio Adokpelingbo à sa place ; précipitant ainsi sa colère et son arrivée dans une opposition alors historique. Ce fut donc le début, la naissance d’un modèle que toute la nation empruntera.

En trois décennies, lui-même Tshisekedi verra une classe politique naître, perfectionnant la colère de la non-nomination comme une motivation politique poussant à aimer tout à coup le peuple, au point de quitter le camp du dictateur et d’embrasser celui du peuple. Trente ans.

100 hectares de pondu sur les marchés de Kinshasa dès lundi la distinguée ancienne première dame de la République, Maman Olive Lembe Kabila demande aux mamans vendeuses d’éviter la spéculation. Que Vive JKK, que vive Kingakati.

Trente longues années durant. Le Congo suffoque, agonise mais tient. Comme par miracle. D’une résilience digne d’Israélites dans leurs 40 ans de traversée de désert. La nôtre durera près de 60 ans.

Soudain, l’alternance arrive. Et comme l’histoire tient à rester unique, c’est le fils même d’Etienne, le grand héros, qui en incarne l’aboutissement. Houra ! Crie-t-on à travers le pays. D’autres rouspètent. Mais, le Congo aime la paix. Il accepte ce nouveau pouvoir « Dongi », qui cache encore Kabila sous ses manches. Quoi qu’il arrive, un nouveau départ était le rêve ultime.

Qui ne durera certes. Tenez, un bon matin, le fils du Héros montre toute son étroitesse. À la tête d’une meute insondable, avec ses montres hors de prix et son tour du monde, il enchaîne les déboires d’un apprentissage insolent. Le peuple découvre que diriger n’était pas si facile. Au risque de ressusciter le Grand Maréchal Mobutu, afin de lui présenter excuses. Le dernier roi du Congo, Kabila, peut en ricaner.

Les révélations se suivent. Le spectacle aussi. Des entrepreneurs sont envoyés en prison, afin de couvrir la bêtise d’un pouvoir qui ne peut s’en empêcher.

Puis, comme pour siffler la fin d’une récréation, un virus pointe son nez. Il s’appelle le Covid-19. Il est chinois, mais fait des ravages à travers le monde. Il décime les Italiens, fait du toreros aux Espagnols et n’a même pas peur de la puissance nucléaire des États-Unis. Mais, c’est au Congo que le virus trouve du répondant, des acteurs à son niveau. Au premier jour de son arrivée, il est accueilli par Eteni Longondo ! Le médecin est parachuté ministre de la Santé, à la suite d’un parcours que la chance elle-même cherche encore à comprendre.

Devant la télévision nationale, il dit bonjour au virus : « La première personne atteinte du Coronavirus en RDC n’est pas Belge mais Congolais ». Il s’amende, après avoir confondu l’identité de son patient 0. Le premier médecin du pays a même le luxe de mentir que celui-ci est en quarantaine « à Kinkole », là où tout le monde veut placer quelque chose loin des vies humaines à Kinshasa. Mais, au même moment, une unité des forces de police se filme dans un hôtel en plein centre-ville de Kinshasa, où le patient 0 est coincé dans une chambre d’hôtel. RDC 1, Virus 0.

Le tâtonnement comme solution contre le Coronavirus

Le jour suivant, débute alors une course à l’amateurisme. Une équipe de riposte est née, faisant la concurrence à la bêtise. Mais, le pays a un Président. Et non le moindre. Le fils du vieil Etienne Tshisekedi. D’un ton grave, celui-ci, en face d’une caméra, décrète des mesures d’urgence originales. Plus de voyages entre la RDC et « les pays à risque » – Ceux qui veulent la liste devraient lui envoyer un SMS. Il faut ajouter, à ceci, l’interdiction de rassemblement, et toutes sortes de cosmétiques que seul un descendant de Limite en a le secret du populisme – Il prend tout de même la décision de rappeler l’Avanger congolais, Muyembe, le tombeur de l’Ebola, pour vaincre le Coronavirus. À Kinshasa, il se dit que les deux sont d’une même famille. Clameur au BetonLand. « Coronavirus, Fatshi veille », menace-t-on le virus qui a tout à coup peur.

Mais, Kinshasa est têtue. Dès le lendemain matin, elle défie le virus. Les marchés protestent leur oubli par le Président de la République. Ils se remplissent, constituent une belle occasion pour la contagion. Loin, vers le Sud, le gouverneur de la province indépendante du Haut-Katanga tente, lui aussi, de faire rire le virus. Il en invente deux cas. Eteni, le premier apprenti, a même la lucidité de le corriger. Mais, le virus fait des tirs de sommation, dans l’espoir d’être pris au sérieux. Il emporte le jeune Didie Bandubola et prend même, au président, quelques deux complices, tout en infectant d’autres.Mais, personne ne fait peur à l’Avanger Muyembe, qui prend les choses en mains.

Comme pour dépasser Eteni, le nouveau docteur, Seigneur à l’INRB, invente un cas dans le Nord-Kivu. Le gouverneur de la province meurtrie l’apprend à la télévision nationale. Il dément. Lui au moins a peur du Coronavirus. Le lendemain, le Docteur Muyembe vient livrer l’énigme. Il s’était trompé ! Entre-temps, Félix Tshisekedi avait pris le soin de faire une deuxième intervention.

À ce moment, Son Excellence Président de la République démocratique du Congo, Chef de l’État, semble prendre enfin le virus au sérieux. Mais, pas son entourage. Le gouverneur de Kinshasa, en sommeil, reçoit l’ordre de déployer des « lave-mains » dans la capitale et du désinfectant. Mais, il ne capte pas bien le message.

Dans une intervention digne de théâtre, Gentinity Ngombila, somnambule, annonce le « confinement total intermittent de Kinshasa ». Mais, détrompez-vous. Le Congo est original.

Le virus sera pris au dépourvu. À Kinshasa, le confinement durera 3 ou 4 jours, puis une journée de transmission du virus aura lieu, avant que le confinement reprenne à nouveau. SI vous n’avez rien compris, nous non plus.

Le lendemain de l’annonce, le Kinois égoïste, ayant également mal compris le message, se prépare à l’apocalypse. Les uns en profitent pour faire du bénéfice, faisant grimper les prix des denrées. Du jamais vu ! Des foules immenses prennent d’assaut les marchés. Le virus reste hébété, comme le monde entier, en train de regarder les Kinois, défier tous les bons sens.

Prenons-nous en charge!

Le spectacle désolant réveille même une momie, celle de la Primature. En garde du Premier ministre, elle convoque une réunion dans la soirée pour suspendre le confinement. Kinshasa déchante. Plus personne ne comprend.

Le Coronavirus ne sait plus quoi faire. Les autorités congolaises la déroutent. Plus de confinement, en tout cas, pour l’instant. Mais, ça viendra. Entre-temps, si vous n’avez rien compris à ce papier, nous résumons : le Coronavirus tue sérieusement. Dans le monde entier, au moins 24 663 personnes ont été tuées par le virus. L’Europe, qui nous a toujours fait rêver nous autres Congolais, comptent pas moins 290 000 cas d’infections.

#FLASH #Coronavirus : La RDC est le premier et seul pays d’avoir trouvé le vaccin contre le #Covid_19. Chez le pasteur Walesa.

L’Italie, qui nous dépasse, de loin, en infrastructures sanitaires, mais surtout où les dirigeants ne sont pas tous arrivés au pouvoir par miracle, est dépassée : le pays a annoncé, en fin de journée vendredi, une hausse record de près de 1.000 morts du Coronavirus en vingt-quatre heures, un bilan qu’aucun pays au monde n’avait atteint jusqu’à présent. Le nombre total de décès s’élève désormais à 9 134 !

L’Espagne, le pays où Lionnel Messi et toutes les stars du football de la LIGA habitent, est le deuxième pays le plus touché en Europe, avec 769 nouveaux décès entre jeudi 26 et vendredi 27 mars 2020, un nouveau record dans le pays, qui porte à 4 858 le nombre total de personnes tuées par l’épidémie, selon le dernier bilan des autorités.

En France, où Macron veille, le bilan atteint près de 1 700 morts, l’épidémie continue de s’aggraver avec 365 morts enregistrés à l’hôpital en vingt-quatre heures.

Alors, face à ce bilan, et au regard de tout ce que vous savez aujourd’hui au sujet de nos autorités, voici ce qu’il faut faire pour rester en vie :

– _Ne sortez pas de chez vous : restez à la maison, isolés du monde;_

– _Si vous êtes obligés de sortir, restez à au moins 1m de distance par rapport à toute personne que vous croiserez ou avec qui vous aurez des échanges;_

– _Lavez-vous les mains aussi longtemps que vous le pourrez, avec du savon, frottez sérieusement vos mains pendant au moins 20 secondes;_

– _Faites tout possible pour ne pas attraper le Virus, il en va de votre vie;_

– _Et, si par malheur, vous toussez, vous avez de la fièvre, une température corporelle en hausse et/ou des maux de gorge, prière de vous isoler de vos membres de famille, de préférence dans une chambre, et appelez un médecin;_

– _Et n’oubliez pas de prier : priez quelle qu’en soit votre confession religieuse ; priez pour que nous soyons sauvés du virus, y compris de nos dirigeants !_

Par Litsani Choukran.
Le Fondé.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR