RDC,AU SUJET DES INCENDIES DE DEPOTS DE PRODUITS PETROLIERS A KANANGA,DEVOIR DE MEMOIRE: L’assainissement du secteur des hydrocarbures au Kasaï Central, le Gouvernement Provincial doit se décider

Written by on février 9, 2020

Le Gouvernement Provincial a la responsabilité de créer un cadre qui permet aux Pétroliers d’exercer leurs activités de la meilleure de manières et a aussi la responsabilité de faire respecter la législation en la matière.

Les Arrêtés ministériels 059 et 060 du Ministère national de l’énergie signés en 2006, clarifient quant à la réglementation sur le transport et le stockage, l’importation et l’exportation des produits pétroliers.
Je lis : « il faut respecter la réglementation générale sur le transport des produits pétroliers, déposer un planning des réalisations et du projet d’investissement,… fournir un plan détaillé des installations conforme à la réglementation (respect de distance de sécurité, le choix de matériaux utilisés, les moyens de lutte contre l’incendie, les mesures de protection de environnement et tant d’autres) ».

Depuis le 20 juillet 2019, Son Excellence Monsieur le Gouverneur Martin KABUYA MULAMBA-Kabitanga a signé un Arrêté rendant obligatoire le contrôle de tous les produits et marchandises et les produits pétroliers qui entrent dans la Province du Kasaï Central en provenance des Provinces voisines.

Il s’agit des produits pétroliers qui sont en libre pratique.

Quand nous nous réduisons à cette réglementation, la loi interdit tout transport, stockage, importation et la commercialisation des produits pétroliers dans les bidons et dans les Quartiers résidentiels sur toute l’étendue du Territoire national.

Mais cette même loi précise que si transport il y a pour de produits pétroliers cela doit se faire à travers des wagons citernes ou dans des futs posés dans de wagons fermés ou wagons couverts mais plombés c’est-à-dire scellés jusqu’à destination.

La Ville de Kananga compte plusieurs dépôts de produits pétroliers dont la plupart sont situés dans la Commune de Ndesha à l’ouest, sur les avenues résidentielles Lulua, Lusambo,…Ces dépôts ravitaillent ses habitants en essence, gas-oil et autres produits pétroliers à l’instar de sept stations implantées et en fonctionnement au Chef-lieu de la Province du Kasaï Central.

Depuis le Kasaï occidental aujourd’hui démembré, la question sur la délocalisation de dépôts de produits pétroliers de quartiers résidentiels a fait couler encre et salive. Les Commerçants de ces produits constitués en comité s’opposent toujours aux normes officielles réglementant le transport, le stockage et la commercialisation des produits pétroliers en République Démocratique du Congo. Se disant d’être contribuables au trésor public, ils minimisent les dégâts que cause l’incendie.

Les sensibilisations des Ministres des Hydrocarbures de différents Gouvernements Provinciaux qui se sont succédés précédent toujours des cas d’incendies par des sensibilisations.

À lire aussi http://Kasaï-central: Une gigantesque fumée noire a assombri le ciel de Kananga dans sa partie Ouest https://fizimedia.com/2020/02/kasai-central-une-gigantesque-fumee-noire-a-assombri-le-ciel-de-kananga-dans-sa-partie-ouest/ Merci de télecharger Fizimedia sur Google play store apps via ce lien https://play.google.com/store/apps/details?id=appfizimediacom.wpapp

Les exemples de l’incendie de dépôts Muphilis dans la concession du même nom à Savinkas dans le quartier Kamayi il y a plusieurs années, l’incendie de dépôt OVD dans les installations de cet office sur l’actuelle avenue Félix-Antoine Tshisekedi, l’incendie d’un dépôt des produits pétroliers au croisement des avenues Lulua et de la révolution il y a des années et l’incendie de l’an 2019, le 28 septembre sur l’avenue Lulua en face de centre catholique d’accueil sont probants.

Le tout premier incendie des dépôts de produits pétroliers de l’an 2020 qui s’est produit ce jeudi 06 février sur l’avenue Lusambo constitue un deuxième cas des fumées noires qui parcourent le ciel bleu de la Ville de Kananga pendant ce règne du Gouverneur Martin KABUYA MULAMBA-Kabitanga. Ce cas retient notre attention car il a causé des dégâts matériels graves des parcelles voisines.

Cet incendie est selon nos recherches le fruit d’une têtutesse avérée des pétroliers installés dans les quartiers résidentiels après des réunions tenues par le Ministre Provincial des hydrocarbures du Gouvernement Kabuya 1, Monsieur Thierry MULUMBA Mpandanjila en début d’octobre 2019.

Ces réunions préconisaient la délocalisation de tous les dépôts des produits pétroliers vers les concessions éloignées et inhabitées de la Ville de Kananga en vue de limitée les dégâts et qu’il faille réunir toutes les conditions sécuritaires dans ces dépôts délocalisés.

Selon les explications du Directeur provincial de l’Office congolais de contrôle, Occ, les produits pétroliers posent beaucoup de problèmes de qualité car provenant des plusieurs fournisseurs, le risque d’incendie est élevé faute de certification de bons produits importés et ceux existant provenant de l’Angola viennent de la contrebande, c’est-à-dire des produits qui sortent par la voie frauduleuse et de ce fait, échappent au contrôle de l’Occ.

De interdiction de Bidons dans la vente des produits pétroliers.

l’Office congolais de contrôle donne plus des précisions quant à ces emballages interdits dans le transport et la commercialisation des produits pétroliers. « Le bidon lui-même est un produit dégradable et de son contact avec les produits pétroliers il se dénature davantage et influe sur la qualité du carburant ».

Les échanges s’ouvrent : la vice-présidente des Pétroliers voudrait qua la Province construise des dépôts pour eux dans ce lieu délocalisé, et argumentent que ces dépôts existants sont construits dans leurs propres parcelles.

D’autres sont appelés Petits Poissons du fait qu’ils sont détaillants et s’approvisionnent en produits pétroliers à travers les bidons.

Ils veulent obtenir une mesure de clémence de l’Autorité Provinciale.
En réaction, le Ministre Thierry MULUMBA explicite et convie tous les les pétroliers à se prendre en charge avant l’expiration du délai.

De même qu’il n’a pas hésité de clarifier que  » la Province ne bénéficie d’aucune taxe sur les produits pétroliers. Toutes les taxes existantes sont perçues par la Dgrad et la réglementation en la matière doit être d’application sans faille « .

Pour terminer cet échange, le Patron des Hydrocarbures en Province préconise l’installation des stations mobiles par les Pétroliers en lieu et place des dépôts à ciel ouvert.

Signalons que l’intervention de camion anti-incendie de la régie des voix aérienne, Rva lors de l’incendie du 28 septembre 2019 a coure à la Province une somme de plus de 46 mille dollars américains, facture de cette régie.

La force revient toujours à l’État.

Que Pensez-vous de cet article?

Par Jean Caporal NGANDU.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR