RDC: les Mamans, Notables et chefs coutumiers du Kasaï Central ont désavoué les initiatives perfides des certains députés provinciaux qui tiennent à tout prix à la déstabilisation des Institutions Provinciales légalement établies

Written by on février 24, 2020

Au fait, quelques fils et filles de la province, poussés par ces hommes politiques en manque de positionnement ont juré de saboter toute action de développement initiée par Martin Kabuya Mulamba Kabitanga et son Gouvernement.

Une marche de protestation en ce sens a eu lieu tôt ce 21 février 2020 aux heures matinales, de 5 heures à 7heures locales pour dénoncer ces manœuvres dilatoires de mauvais goût, laquelle marche s’est réalisée selon les rites traditionnels centre-Kasaïens.
A la fin de ladite marche, une déclaration a été lue en la résidence de Sa Majesté le Roi Kalamba, adressée au Président de la République, SEM Félix-Antoine TSHISEKEDI Tshilombo, pour son implication personnelle afin de sauver le Kasaï Central du tourbillon de la haine viscérale entretenu par ceux qui se disent Élus du peuple centre-Kasaïen, mais qui ne cessent de boutiquer dans des messes noires, des complots contre la paix et la réconciliation entre la population du Kasaï central et ses dirigeants.

« Cette malheureuse situation pousse les Centre Kasaïens à revendiquer l’effectivité du Programme d’urgence de 100 premiers jours du Président de la République au Kasaï Central et surtout sa matérialisation à l’instar d’autres Provinces.

Nous exigeons que les auteurs du retard et d’éventuels détournement et leurs complices soient traduits en justice, parce qu’ils sont ennemis de votre vision et partant ennemis du Peuple« , peut-on lire dans cette déclaration adressée au Président de la République.

Ces Autorités traditionnelles réitèrent leur soutien et celui des ancêtres à leur valeureux Fils Martin KABUYA MULAMBA-Kabitanga Gouverneur de Province du Kasaï Central contre qui, les cabales et autres manœuvres de retardement de l’apogée et de la renaissance de la Province sont montées jour et nuit pour la déstabilisation des institutions Provinciales par les partisans de la théorie de  » ôtes-toi de là que je m’y mette ».

Par Jean Caporal Ngandu.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR