L’assainissement du secteur des Hydrocarbures au Kasaï Central : le Gouvernement Provincial sur la voie d’une solution durable

Written by on février 10, 2020

Depuis le Kasaï occidental aujourd’hui démembré, la question sur la délocalisation des dépôts de produits pétroliers des quartiers résidentiels, a fait couler encre et salive. Les Commerçants de ces produits constitués en association s’opposent toujours à l’application des normes officielles réglementant le transport, le stockage et la commercialisation des produits pétroliers en République Démocratique du Congo.

Et pourtant l’incendie des dépôts Muphilis dans la concession du même nom à Savinkas dans le quartier Kamayi il y a plusieurs années, l’incendie du dépôt OVD dans les installations de cet office sur l’actuelle avenue Félix-Antoine Tshisekedi, l’incendie d’un dépôt des produits pétroliers au croisement des avenues Lulua et la révolution il y a des années, l’incendie du 28 septembre 2019 d’un dépôt sur l’avenue Lulua, et le dernier incendie du 06 février 2020 d’un dépôt sur l’avenue Lusambo, sont des exemples probants du risque que constitue l’installation de ces dépôts de fortune dans des quartiers résidentiels.

Les Arrêtés ministériels 059 et 060 du Ministère national de l’énergie signés en 2006, clarifient quant à la réglementation sur le transport, le stockage, l’importation et la commercialisation des produits pétroliers.

La Loi interdit tout transport, stockage et commercialisation des produits petroliers dans des bidons et des quartiers residentiels.

La règlementation précise que le transport des produits pétroliers ne peut se faire qu’au moyen des camions ou wagons citernes, ou dans des fûts dûment scellés jusqu’à destination.

Depuis le 20 juillet 2019, Son Excellence Monsieur le Gouverneur Martin KABUYA MULAMBA-Kabitanga a signé un Arrêté rendant obligatoire le contrôle de tous les produits y compris les produits pétroliers qui entrent dans la Province du Kasaï Central, permettant ainsi à l’OCC d’effectuer un contrôle car le carburant de mauvaise qualité présente plus de risque d’incendie.

Pour impulser l’application des arrêtés national et provincial, le Ministre Provincial en charge des Hydrocarbures, Monsieur Thierry MULUMBA Mpandanjila a mis en place un cadre de concertation depuis le mois d’octobre 2019 reunissant différents services de l’Administration publique ainsi que les pétroliers, afin d’expliquer à ces derniers le bien fondé des décisions du Gouvernement Provincial, de la délocalisation des dépôts de produits petroliers, et au besoin reflechir ensemble sur des solutions idoines et durables.

Cette méthodologie pédagogique et responsable du Gouvernement Provincial s’explique par le souci de l’Exécutif Provincial d’éviter toute flambée de prix du carburant qui se répercutera sur les prix des services et des biens, et réduira le pouvoir d’achat de la population centre-Kasaïenne déjà pauperisée.Toute décision doit donc être encadrée par des mesures d’accompagnement.

Néanmoins, malgré la résistance des pétroliers qui demandent au Gouvernement Provincial des mesures de clémence ainsi que la construction des nouvelles infrastructures en dehors de la ville en leur faveur, le Ministre Provincial en charge des Hydrocarbures reste ferme et droit dans ses bottes: les pétroliers doivent quitter les quartiers résidentiels, et même si l’application doit être encadrée et organisée selon un calendrier, la décision est non négociable car il s’agit de faire respecter la réglementation en vigueur.

Cependant, le Gouvernement Provincial a fait la planification d’une délocalisation progressive et definitive.
Voilà pourquoi, le Patron des Hydrocarbures a eu à préconiser comme solutions durables l’implantation des stations-services mobiles dans la Ville de Kananga, et a obtenu de la société OPTIMUM TECHNOLOGY l’installation de 10 stations-services d’ici la fin de l’année 2020, dont quelques unes seront mises à la disposition des Kadahfi selon un calendrier de délocalisation à convenir.

Selon les informations en notre pocession, 2 premières stations services devaient être fabriquées en Novembre 2019, puis importées et livrées en Janvier 2020.

Mais un retard dans la fabrication qui ne s’est terminée que ce mois de janvier 2020, et donc la livraison est prévue pour les semaines à venir.

Cependant, comme mesures conservatoires, le Ministère des Hydrocarbures avait mis en place une commission ad hoc depuis le 14 décembre chargée du contrôle des dépôts de produits pétroliers notamment sur les conditions sécuritaires et environnementales.

Rentré de mission le lundi 03 février 2020, le Ministre des Hydrocarbures a présenté et proposé la prise des mesures immédiates au Conseil des Ministres du Gouvernement Provincial tenu ce vendredi 07 février 2020 au Bâtiment Administratif.

Au sortir du Conseil des Ministres, le Patron des Hydrocarbures nous a rassuré de l’adoption par le Conseil des ministres d’une serie des mesures qui prendront effet dès la semaine du 10 fevrier 2020, et que les responsables du dernier incendie du 06 fevrier ne resteront pas impunis.

Signalons que l’intervention de camion anti-incendie de la Régie des voies aériennes (RVA) lors de l’incendie du 28 septembre 2019 a coûté à la Province une somme de plus de 46 mille dollars américains.

La force revient toujours à l’État.

Que Pensez-vous de cet article?

Par Jean caporal au Kasaï Central.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR