la revue de presse internationale de ce lundi 24 février 2020 – À la Une: coronavirus, le monde s’inquiète

Written by on février 24, 2020

« L’épidémie de coronavirus est-elle en passe de se transformer en pandémie ?,s’interroge Libération.

Après un court répit la semaine dernière dû à l’annonce d’une baisse des contaminations en Chine – mais peut-on se fier aux chiffres officiels ? -, la panique, constate le journal, a regagné ce week-end nombre de pays. Alors que la Corée du Sud proclamait l’état d’alerte maximale, que l’Iran annonçait son huitième mort poussant tous les pays voisins à fermer leurs frontières, qu’Israël interdisait son territoire aux vols en provenance de Corée du Sud et du Japon, l’Italie annonçait trois morts du coronavirus et devenait le premier pays d’Europe à mettre des villes entières sous cloche. »

En effet, renchérit Le Journal de la Haute-Marne , « le coronavirus poursuit inexorablement sa progression. En Asie, des pays comme la Corée du Sud comptent déjà des centaines de personnes contaminées. L’Europe était jusque-là relativement épargnée, avec des cas isolés. Mais depuis quelques jours le virus a fait une entrée fracassante en Italie du Nord : trois morts et plus de 150 personnes infectées. (…) Au niveau international, l’OMS souffle le chaud et le froid, ce qui n’est pas rassurant. On peut comprendre ses hésitations. Admettre dans quelques jours ou quelques semaines que le cap de la pandémie a été atteint pourrait provoquer une psychose mondiale. »

Les frontières ? Une illusion…
« Un scénario de film catastrophe prend corps sous nos yeux, soupire La Charente Libre, et aucun des scientifiques consultés ne se risque à dire où et quand l’épidémie du coronavirus s’arrêtera. »
Et « à Paris le docteur Véran, récent ministre de la Santé, pose le diagnostic sans détour , pointe
La Nouvelle République. À quoi bon cacher la vérité ? Nous aurons une très probable flambée de coronavirus nous aussi. (…) Les frontières sont une illusion aujourd’hui nous répète-t-on. »Sud-Ouest tempère : « dans des États bien structurés au plan sanitaire comme on les connaît en Europe, la menace doit être relativisée et il ne faut pas céder à la psychose. Mais il y a du souci à se faire pour les pays fragiles , relève Sud-Ouest, dont les systèmes de santé ne peuvent résister efficacement à la sournoise propagation de Covid-19. Avec à la clé, un effet ricochet partout ailleurs. »L’Afrique en danger
On pense notamment à l’Afrique et on revient à Libération qui a interrogé à ce sujet le professeur Pierre-Marie Girard, directeur des Affaires internationales à l’Institut Pasteur de la capitale et à la tête du Réseau international des Instituts Pasteur, dont 10 sont situés en Afrique. « Aujourd’hui , affirme-t-il, personne ne comprend pourquoi l’épidémie ne s’est pas encore développée sur le continent africain. (…)
Un constat simple : en Afrique, il y a plus d’un million de ressortissants chinois qui font des allers-retours dans leur pays, et il y a eu, en plus, un fort mouvement autour du Nouvel An chinois. Tout concourt à ce que le virus circule.

D’ailleurs, une récente modélisation montre que l’Égypte, l’Algérie et l’Afrique du Sud seraient les portes d’entrées les plus probables du coronavirus sur le continent africain. Ces trois pays sont aussi parmi les mieux équipés du continent pour détecter rapidement les nouveaux cas et les prendre en charge.

Dans d’autres pays d’Afrique, le risque d’importation est plus faible, mais, prévient le professeur Pierre-Marie Girard, les carences sanitaires peuvent faire craindre une diffusion rapide. »

Xi Jinping : la chute ?Au-delà du risque de pandémie, le coronavirus est aussi en train de faire vaciller le système politique chinois… C’est ce que souligne Le Figaro : « le pacte liant le peuple au pouvoir chinois, selon lequel le régime autoritaire est toléré tant qu’il garantit prospérité et sécurité, ce pacte a été ébranlé , affirme Le Figaro . La colère gronde alors que les Chinois voient leur parti unique revenir à ses réflexes les plus primaires : cachant la vérité, rigide, incapable de juguler la crise et contribuant au contraire à l’aggraver. Fidèle à sa stratégie selon laquelle il ne faut pas tolérer la moindre fissure, le président chinois a donné un nouveau tour de vis à la répression pour faire taire les voix discordantes et poussé la propagande au bord de l’emballement. Sa hantise fut toujours de devenir le Mikhaïl Gorbatchev chinois, fossoyeur du communisme en Asie… Gorbatchev confia que c’est Tchernobyl qui fit chuter l’URSS. Pour Xi Jinping, conclut Le Figaro, le défi consiste désormais à maintenir le peuple sous pression en évitant l’explosion, pour que le coronavirus ne devienne pas son désastre nucléaire. »

Le couple Fillon devant la justice
À la Une également, « l’heure de vérité » pour François Fillon. C’est le grand titre du Parisien .
« L’heure des comptes a désormais sonné pour l’ancien Premier ministre dont le procès, qui est aussi celui de son épouse et de son suppléant Marc Joulaud, s’ouvre aujourd’hui à Paris. François Fillon et Marc Joulaud sont notamment poursuivis pour « détournement de fonds publics » et Penelope Fillon pour complicité et recel de ce délit. Les prévenus encourent une peine de dix ans de prison et 150
000 € d’amende. »
Commentaire du Parisien : « c’est l’honneur d’un homme et la place qu’il gardera dans l’histoire politique contemporaine qui seront au cœur des débats.

François Fillon tentera de démontrer qu’il n’était qu’un politique de l’ancien monde qui, ayant embarqué toute sa famille dans sa quête du pouvoir, s’est donnée le droit de tricher un peu pour assurer le bien-être des siens. L’accusation, elle, voudra prouver que l’ancien premier ministre s’est comporté comme un voyou multipliant les astuces pour piller les caisses de l’État. La justice tranchera. »
« Coucou les revoilà , s’exclame Le Midi Libre.
Trois ans après une élection présidentielle à rebondissements, le couple Fillon refait surface. (…) À trois semaines du premier tour des municipales, leur procès ultra-médiatisé ne pouvait pas plus mal tomber. (…) Le grand déballage devant les juges s’annonce douloureux. Et préjudiciable en termes de suffrages pour Les Républicains. (…) Ce procès pourrait vite tourner au règlement de comptes politique. À un petit florilège des us et coutumes de l’ancien monde. »

Par FiziMedia .


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR