La revue de presse congolaise: FORUM DES AS titre : « Félix Tshisekedi pas totalement d’accord avec les conclusions de la retraite de l’UDPS ! »

Written by on février 4, 2020

La réaction du président de la République aux conclusions de la dernière retraite de son parti l’UDPS dont l’une de ses résolutions demandant la rupture de l’alliance entre l’UDPS et ses alliés de l’UNC et du FCC et la commémoration du 38ème anniversaire de la création de l’UDPS sont les sujets au menu dans les journaux parus ce jour dans la capitale congolaise.

FORUM DES AS titre : « Félix Tshisekedi pas totalement d’accord avec les conclusions de la retraite de l’UDPS ! »
Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi n’entend pas rompre après une année de son mandat à la tête du pays, son mariage aussi bien avec son prédécesseur Joseph Kabila qu’avec son partenaire Vital Kamerhe, écrit ce journal qui cite :

« Selon certaines indiscrétions, Félix-Antoine Tshisekedi aurait rejeté cette recommandation contenue dans les conclusions de la retraite politique de son parti au Centre Nganda ».

Outre la proposition relative à la fin de l’alliance avec le FCC, poursuit FORUM DES AS, les caciques de l’UDPS auraient poussé le bouchon plus loin en suggérant le divorce avec leur partenaire de CACH, Vital Kamerhe, pourtant lié à Félix Tshisekedi par un accord politique signé à Nairobi.

Il rappelle par ailleurs que « Dans ce deal politique conclu dans la capitale kenyane, Vital Kamerhe acceptait de taire ses ambitions personnelles pour soutenir la candidature de Félix-Antoine Tshisekedi à l’élection présidentielle de décembre 2018 et de prendre la primature en cas de victoire de son joker dans la course à la magistrature suprême du pays.
La majorité parlementaire revenant au FCC, Vital Kamerhe a été nommé directeur de cabinet du successeur de Joseph Kabila.

Alors que Félix Tshisekedi encore candidat président de la République, aurait pris l’engagement dans ledit accord, de soutenir la candidature de Vital Kamerhe aux présidentielles de 2023, les hauts cadres de l’UDPS, auraient, parmi les résolutions de leur retraite, demandé à Fatshi d’être candidat à sa propre succession.
Toutefois notre confrère confirme que « Selon des sources proches de la présidence de la République, Fatshi n’aurait pas écarté cette proposition de son parti ».

« FATSHI tranche : Pas de rupture avec le FCC ni avec l’UNC », titre L’AVENIR. Pour ce journal, L’UDPS risquera gros, si jamais elle s’inscrivait dans la vision imposée par Kabund et Kabuya, quand bien même la popularité de Félix serait revue à la baisse.

Heureusement que Félix Tshisekedi lui-même, en visionnaire, n’est pas dans cette logique qui parait de prime abord suicidaire, note L’ AVENIR.
Alors que LE POTENTIEL qui s’intéresse également à ce sujet s’interroge : « FCC – Udps: La coalition ou le peuple d’abord ? ».

Il relève dans l’article qui porte ce titre que «Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi traverse la période la plus turbulente de sa vie politique et de son mandat à la tête du pays. Il fait face aux membres de son parti et certains Congolais qui lui exigent la rupture avec le FCC ».

La réponse, souligne LE POTENTIEL, est bétonnée et ne cède aux caprices des extrémistes. Antoine Tshilombo rejette en bloc les souhaits du « peuple d’abord » et préfère Kabila et Kamerhe avant tout.

«Est-ce une conviction ou juste un vœu pieux, le temps d’apprêter tous les ingrédients avant de dégommer les élus nationaux ? », s’interroge une fois de plus notre confrère qui signale : « C’est du moins l’avis de bon nombre d’observateurs qui ne voient les Ministres FCC aider le Président de la République à réussir son mandat avec succès ».

Au sujet de la commémoration de l’anniversaire de la fille aînée de l’opposition , « 15 février 1982-15 février 2020 : L’UDPS s’apprête à fêter ses 38 ans d’âge ». Ce titre est celui de FORUM DES AS.

Ce dernier rappelle : « Créé le 15 février 1982 par les désormais célèbres 13 Parlementaires signataires de la Lettre (de 52 pages ndlr) au Président Mobutu, dont Etienne Tshisekedi, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, Ngalula Pandanjila, Lusanga Ngiele, Marcel Lihau, Frédéric Kibassa Maliba, Dia Onken, Kanana et autres Mbwankiem Nyaroliem (la liste n’est pas exhaustive), l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) totalise cette année 38 ans d’existence ».

Des sources proches du Secrétariat général de ce parti, cite LA PROSPERITE, annoncent des commémorations grandioses, marquées par l’accession, il y a un an, de son Président, en la personne de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, à la magistrature suprême. « En point d’orgue : un grand meeting au stade de Martyrs de la Pentecôte.

LA PROSPERITE, dans un autre article intitulé : « Udps : vers la démonstration de force… », revient sur cet événement. Il précise : « L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a choisi l’espace qui avait servi de lieu d’hommage à Etienne Tshisekedi, le plus célèbre des pères fondateurs, pour souffler ses 38 bougies.

Ce parti politique vient de clôturer sa retraite du Centre Nganda où une série d’évaluations ont été effectuées. Le fils biologique et politique du Sphinx de Limete qui est devenu Président de la RDC, vient de déclarer qu’il n’y aura pas rupture avec le FCC de Joseph Kabila et l’UNC de Vital Kamerhe.

Alors que certaines sources prédisent la démission de Jean-Marc Kabund de son poste de 1er Vice-président de l’Assemblée nationale. Est-ce en prévision, s’interroge –t-il, de la dissolution de cette Chambre Basse du Parlement ?

Toujours à ce sujet, LE POTENTIEL annonce en ce qui le concerne : « 15 février 2020 : Tshisekedi va parler ».
Des millions de combattants et sympathisants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s’acheminent lentement mais sûrement vers la commémoration du 38ème anniversaire de la création de leur parti. La date sacrée est le 15 février 2020.

D’historique parti de l’opposition radicale, sous Mobutu, Kabila père et Kabila fils, «la fille aînée de l’opposition» est, depuis le 24 janvier 2019, devenue le parti présidentiel. Donc, le parti au pouvoir. Conjointement avec ses nouveaux alliés, l’UDPS est logiquement comptable de la gestion du pays. Le 38ème anniversaire coïncide avec les 13 premiers mois d’expérience de l’UDPS dans l’exercice du pouvoir d’État. Les instances du parti préparent ce rendez-vous.
Que pourrait dire le premier d’entre les combattants ?

L’opinion publique, d’ici et d’ailleurs, piaffe d’impatience et de curiosité, rapporte ce tabloïd qui considère : « Déjà un an au pouvoir, l’UDPS de Tshisekedi Tshilombo marque beaucoup de faiblesses. Faiblesses de gouvernance sur le plan économique et financier. Faiblesses dans l’administration du territoire. Faiblesses dans le volet social. «Le Peuple d’abord» reste encore un mirage ».

« Au cri de «Divorce ! Divorce avec le FCC!» poussé par la base de l’UDPS, le président répondra-t-il par l’affirmative ? En tout état de cause, une surprise, désagréable ou pas, sera au rendez-vous.

Quoi qu’il en soit de sa retenue, le chef de l’État est vivement invité à inverser la tendance : transformer le pessimisme ambiant en optimisme réaliste afin de remobiliser les troupes.

Feu Tshitshi, le père de la démocratie congolaise, fut un homme d’un courage extraordinaire.

Il a légué à la postérité sa passion de «Vaincre la peur». Fatshi, le fils biologique, devrait s’en inspirer et, à son tour, «vaincre sa peur». Les œuvres immortelles ne s’obtiennent qu’à ce prix », selon LE POTENTIEL.

Par la Rédaction.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR