Revue de presse congolaise de ce mercredi 29 janvier 2020: LA PROSPERITE « Notre vision s’oppose à celle d’une République confisquée par un individu ou un groupe d’individus »

Written by on janvier 29, 2020

La retraite politique de l’UDPS qui intervient sur fond des tensions au sein de la coalition au pouvoir a largement fait l’objet des commentaires dans les journaux parus à Kinshasa.

Une retraite marquée par plusieurs ateliers et devant conduire à l’élaboration d’un rapport final, si l’on en croit lesdits tabloïds.

L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE (ACP) rapporte dans son bulletin de ce mercredi matin que les efforts faits par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en matière des droits de l’homme au cours de sa première année à la tête de la RDC ont été évalués en marge de la visite de la Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Selon l’agencier qui cite un document de la Présidence de la République leur parvenu le mardi, cette démarche a consisté à jauger ce qui a été réalisé et amélioré de même que ce qui reste à faire, en vue de répondre positivement aux recommandations faites par les instances internationales qui militent pour la promotion et la protection des Droits de l’homme.

Du 28 au 30 janvier 2020 : « L’UDPS évalue l’an 1 de la coalition FCC-CASH », titre L’AVENIR. Dans le but de réfléchir sur l’action du Gouvernement de la République, la coalition FCC-CASH, l’alliance avec l’Union pour la Nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, mais aussi l’avenir du Parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est en retraite depuis hier mardi 28, jusqu’au 30 janvier 2020 au centre Nganda à Kinshasa.

Lancée par le président ad intérim de l’UDPS, l’honorable vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-A-Kabund, cette retraite politique qui intervient en pleine période de tension entre le FCC et le CASH, sera marquée par plusieurs ateliers, jusqu’à aboutir à un rapport final qui sera comme une ligne de conduite à suivre dans le futur, indique ce quotidien de l’avenue Bas-Congo.

De son côté, LA PROSPERITE titre à la Une de sa manchette : Retraite politique de l’UDPS | « Jean-Marc Kabund s’insurge contre la confiscation de l’Etat par un individu ou un groupe d’individus ». Lors de ces assises, écrit le journal, le président ad. intérim de cette formation politique, Jean-Marc Kabund a Kabund, a insisté sur la vigilance et sur le bon fonctionnement des institutions du pays. « Notre vision s’oppose à celle d’une République confisquée par un individu ou un groupe d’individus », a-t-il déclaré.

Passant plus de temps à se chamailler qu’à gérer l’Etat, FORUM DES AS s’interroge en titrant à sa Une : « Le duo FCC-CASH donne-t-il raison à Lamuka » ?

Un constant, explique le quotidien, il y a très peu de critique contre la plateforme politique « Lamuka » qui, par essence, est la contradictrice de la coalition FCC-CASH au pouvoir. Hélas, que le jeu soit joué d’une autre façon. En tout cas, de la manière la plus étonnante. Plutôt qu’à gérer l’Etat congolais, les deux principaux partenaires passent le plus clair de leur temps à se faire la guerre. Tout se passe comme si dans l’un et l’autre camp, on attend que le « go » soit donné pour finalement, déclencher les hostilités. Cette fois-là, à visage découvert, précise ce tabloïd.

Dans un autre chapitre purement juridique, LE PHARE mentionne comme titre phare, corruption, fraude, coulage des recettes : « Vaste opération « mains propres » à Kinshasa ! ». Selon le quotidien de l’avenue Colonel Lukusa, le Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe vient de déclencher une grande enquête auprès des entreprises et services publics, des régies financières de l’Etat ainsi que des sociétés privées en rapport avec des cas de corruption, de fraude, de coulage des recettes publiques, de détournements des deniers publics et de trafic d’influence.

Cette « vaste opération mains propres », indique le journal, vise à savoir si les normes légales sont respectées dans le recouvrement des taxes douanières, accisiennes, fiscales, administratives, domaniales et autres.

« Complot contre Emmanuel Ramazani Shadary », c’est le titre du journal Grognon.

Selon le journal satirique paraissant à l’improviste, décidemment, le secrétaire permanent du Pprd, Emmanuel Ramazani sera toujours la cible des anti-kabilistes.

Quand bien même, il ferait peu de cas d’eux. Ces derniers lui cherchent toujours des poux. Pour le fragiliser, s’ils ne le trouvent, ils s’attaquant sans gêne, à son entourage immédiat, peut-on lire dans les colonnes de ce média.

Que pensez-vous de cette revue?

Par FiziMedia.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR