​Butembo : le REDHO s’attaque aux établissements scolaires qui foulent au pied les lois sur la gratuité de l’éducation de base

Written by on janvier 7, 2020

Le Réseau pour les Droit de l’Homme (REDHO) dénonce la perception de frais par certains responsables des écoles primaires dans la sous-division de l’EPST du Nord-Kivu II.

 Cette structure de défense de droits humains se dit consterné par ce système s’opposant au texte de la constitution congolaise instituant la gratuité de l’éducation de base dans les institutions scolaires publiques. 

Le REDHO a fait part de son constat amer, après un monitoring de deux mois effectué dans plusieurs écoles de la division provinciale de l’EPST/Nord-kivu2. 

 Dans un communiqué signé, lundi 06 janvier 2020 dont une copie nous est parvenue, le REDHO signale des abandons qui sont observés dans des écoles publiques, dus selon son document, à la perception illégale de frais de scolarité sous l’œil impuissant de la division provinciale de l’EPST/Nord-kivu2.

Le REDHO a alors émis des recommandations telles la constitution d’une commission de suivie de la gratuité ; la construction des salles de classe et la mécanisation du personnel de l’éducation de bases par le premier ministre. 

Cette structure de défense des droits de l’homme, par la suite, proposé l’interpellation des coordinations des écoles des confessions religieuses, par le ministre national de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique, et la sanction de tous les chefs d’établissements par le chef de division provincial de l’EPST/Nord-Kivu2, qui violent les lois sur la gratuité. 

En fin le REDHO continue à encourager les parents à envoyer leurs enfants à l’école. 

Par Joël Tali Angunayo.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR