Sud-Kivu : L’Assemblée Provinciale juge recevable le projet d’édit budgétaire 2020

Written by on décembre 16, 2019

Adoption à l’unanimité ce lundi 16 décembre 2019 du projet d’édit budgétaire par l’Assemblée provinciale pour l’exercice 2020. Le Vice-gouverneur et Gouverneur a.i Marc Malago Kashekere représentant le chef de l’exécutif provincial Théo Ngwabidge KASI en mission, était devant les élus du peuple pour fournir des éléments de réponse aux questions des députés provinciaux.

La première question abordée par le Vice-Gouverneur concerne la dotation et l’autonomie financière de l’Assemblée provinciale. Sur ce point le Gouvernement provincial du Sud-Kivu a rappelé et confirmé que l’organe délibérant jouit bel et bien de son autonomie administrative et financière dans l’esprit de l’article 197, alinéa 6 de la Constitution et a décidé de relever à la hausse sa part issue des recettes locales.

S’agissant des stratégies pour la mobilisation et la maximisation des recettes; quelques mesures ont été annoncées par le Vice-Gouverneur dans le but d’éclaircir la lanterne de l’autorité budgétaire. C’est à titre illustratif, les sanctions déjà entamées, la perception informatisée de certaines taxes et la restructuration imminente de la DPMER à travers un projet d’édit rapportant l’édit portant création de cette structure deja soumis à l’assemblée provinciale.

En ce qui concerne la prise en charge des enseignants Nouvelles unités et non payées, le Gouvernement du Sud-Kivu a fait savoir qu’une commission ad hoc mixte a été instituée pour l’identification de cette catégorie d’agents. L’heure est actuellement à la compilation des données qui seront transmises au ministère national de l’éducation en prévision de la mécanisation et de la budgétisation des concernés.
Répondant à une question d’un élu par rapport aux tracasseries routières, Marc Malago Kashekere, a signalé que des mesures ont été prises et ont abouti à la permutation de certains agents et même à la révocation d’autres, dans la vision de Gouverner autrement prônée par l’autorité provinciale Théo NGWABIDGE KASI.

Ce qui a sensiblement diminué les tracasseries même si, a-t-il ajouté, le Gouvernement provincial promet de faire davantage pour mettre fin aux pratiques éhontées dans ce secteur.

Bien d’autres préoccupations de divers secteurs dont sécuritaire et socio-économique, ont eu des réponses appropriées de la part du Gouverneur ad intérim.

C’est par exemple les questions relatives au site pour nouveaux cimetières, à la construction des microcentrales électriques dans les grandes agglomérations, la réhabilitation des terrains municipaux de football et la réfection de la voirie.

Les 37 députés présents ont levés leurs mains pour dire oui à son adoption après les éclaircissements convaincants fournis par le Gouvernement provincial.

Ceci traduit ainsi donc la volonté de deux institutions à travailler ensemble pour le bien-être de la population du Sud-Kivu pour qui ce premier budget du Gouverneur THÉO NGWABIDJE KASI est celui de la rupture avec le passé.

Par Musaba Proust et Paterne NKUNZI.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR