Nord-Kivu : Mépris des droits humains au Nord-Kivu, l’honorable MBENZE YOTAMA appelle les institutions habilitées à la responsabilité

Written by on décembre 11, 2019

Dans son message à l’occasion de l’anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme, célébrée le 10 décembre dernier, cet élu de Butembo fustige le mépris de plusieurs articles clés de ce document.

Ce défenseur de droits humain regrette, par exemple, que les articles 3 ; 5 ; 9 et 17 de la déclaration universelle de droits humains soient foulés au pied « sous la barbe impuissante de ceux qui en ont l’attribution ».

Dans son analyse, maître MBENZE a expliqué que les articles précités garantissent notamment « le droit à la vie ; le droit à ne pas être soumis à la torture et à des traitements cruels, inhumains et dégradants ; le droit de ne pas être détenu arbitrairement et enfin le droit à la propriété ».
Parmi les recommandations formulées dans ce message, ce défenseur de droits humains suggère « à toutes les autorités juridiques, politicoadministratives et militaires, de faire respecter les droits humains ».

L’honorable MBENZE YOTAMA a, à la même occasion, appelé la population du Nord-Kivu à lutter pour la paix et privilégier le respect de droits humains.

Tout en réitérant son attachement à la défense de droits humains, tant bafoués dans cette région insécurité.

Celui-ci demande ainsi à toutes les structures sociales, religieuses et citoyennes de cette province « à surmonter les incompréhensions en considérant l’union et la collaboration comme les outils impeccables pour atteindre l’idéal commun », comme l’explique cet extrait.

Par Joël Tali Angunayo à Beni.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR