Butembo : Journée sans chaussures ce mardi 03 décembre, des opérateurs économiques contraints à regagner leurs domiciles

Écrit par sur décembre 3, 2019

Plusieurs secteurs ont timidément fonctionné ce mardi 03 décembre en ville de Butembo. Ce, suite à la journée ville morte exigée par la société civile de Butembo et ses environs, appuyée par certains mouvements citoyens locaux tel la LUCHA. Seulement quelques boutiques et magasins ont ouvert leurs portes tard dans l’après-midi de ce mardi 03 décembre, des étalages inoccupés et même la circulation est restée timide toute la journée.
Ses structures avaient demandé à observer une journée sans chaussures.
Des jeunes issus des divers mouvements, sur les principales artères de Butembo ont profité de cet appel pour faire leur loi. Au centre-ville de Butembo, plusieurs personnes se sont retrouvées dans l’obligation de regagner leurs domiciles car obligés d’ôter leurs chaussures.
KAKULE VAS, commerçant de son état a décliné la demande de ces gamins généralement âgés autour de 12 à 20 ans qui lui ont exigé la marche pieds nus. Ayant refusé d’obéir, celui-ci a été contraint de regagner son domicile. « Je partais au marché, mais j’a trouvé des enfants qui m’ont demander de rentrer chez moi après avoir voulu me battre.
Ils m’avait demandé d’ôter mes chaussures, chose que je n’ai pas accepté », s’est exclamé KAKULE VAS.
Ce système a été très vif dans certaines parties de Butembo. Vers Vusenzera en localité de Musimba à l’ouest de Butembo, certains passants resistants ont vu brûler leurs chaussures.
Cette journée sans activité s’ajoute à plusieurs autres des semaines passées.

Par Joel Tali Angunayo.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR