Butembo : face aux dégâts des altercations, les autorités urbaines mettent en garde les groupes de pression dans leurs stratégies d’organisation

Written by on décembre 10, 2019

Les autorités urbaines de Butembo appellent les responsables des groupes de pression de cette ville au recadrage de leurs membres afin de réduire les conséquences négatives de leurs manifestations.

Ce, en dépit de la garantie constitutionnelle.

C’était au cours d’une réunion convoquée par la société civile de Butembo avec la participation du maire de Butembo, les leaders des groupes de pression et quelques autorités de l’Institut des Bâtiments et Travaux Publics.

Une réunion portant sur la situation sécuritaire qui a prévalu en ville de Butembo la semaine dernière, avec concrètement l’altercation entre les étudiants de l’IBTP et les membres de la véranda Mutsanga et ses alliés. Lors de cette grande rencontre, les provocations des « vérandistes » ont été décriées et l’heure est à l’évacuation des dégâts dont la publication est à savoir dans le tout prochain jour.
Quatre motos des taximen de l’Association des Taximen Motos et Voitures (ATAMOV), saccagées par des étudiants de l’IBTP Butembo ont été réparées et restituées à leurs propriétaires. Précision de MUMBERE MISISA Jackson, président de cette association, le lundi 09 décembre 2019.

Il a, à cette même occasion, remercié les membres de son association pour l’attention accordée à son message de paix.

MISISA Jackson rappelle ainsi ses administrés à une cohabitation pacifique avec toutes les couches de la population.

La société civile, qui a organisé cette rencontre, a remercié toutes les parties prenantes d’avoir honoré son appel.

Néanmoins, Edgar MATESO appelle chacun à sa responsabilité.

« Nous encourageons la justice et ses auxiliaires à mettre tout en œuvre pour remettre toutes les victimes dans leurs droits.

Nous sollicitons avec insistance les responsables des groupes de pression d’appeler leurs militants à l’apaisement pour éviter de mettre cette ville chèrement acquise en cendres et en sang », a-t-il exprimé.

Rappelons que la nuit du lundi 09 décembre, le gouverneur du Nord-Kivu a mis en garde toutes les personnes qui spéculent des messages d’ordre à favoriser le trouble d’ordre public.

Il avait alors demandé aux autorités urbaines de Butembo et les services de renseignement d’avancer les procédures pouvant mener à démanteler les fauteurs de troubles.

Par Joël Tali Angunayo correspondant à Butembo.

Que pensez-vous de cet article ?


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR