Butembo: des rues rongés au profit des parcelles en conflit avec la loi

Written by on décembre 19, 2019

Le morcellement anarchique des parcelles à Butembo est l’une des questions à la base de plusieurs conflits à travers les quartiers de la ville.

Certains quartiers ont atteint un niveau où même les infrastructures publiques deviennent des cibles d’une anarchie loin de connaître son terme.

Prenant spécifiquement le cas des rues, les quartiers de la partie Nord et surtout Est de Butembo semblent les plus victimes.

Au quartier Kyaghala, par exemple, outre les catastrophes naturelles, certaines voies routières tendent vers la disparition.

Ici, plusieurs raisons sont à évoquer.

Des ventes anarchiques de concessions, en sont les causes primordiales.

Le chef de cette entité qui l’a évoqué au cours d’une interview avec la fizimédia, regrette la prolifération des autorisations de commissions à de particuliers.

Pour celui-ci, la plupart de conflits ayant trait aux mauvais morcellement de parcelles sont ceux effectués par des commissionnaires qui ne cessent de naître dans cette partie de Butembo.

Des parcelles qui logent des voies publiques s’augmentent du jour au jour ; des parcelles qui prêtent en conflit ne cessent d’être notifier.

Drôle encore, regrette le chef Sangala Jean de Dieu, les auteurs de ces confusions ne sont jamais inquiétés par les autorités compétentes, une fois appréhendés.

Le numéro un du quartier Kyaghala craint que ce genre de situation expose la population dans les mauvaises conditions de vie.

La crainte de celui-ci réside notamment dans la prolifération des épidémies qui sont courantes et actives dans la ville de Butembo.

Parlant de la circulation, monsieur Sangala exprime son inquiétude par rapport aux accidents récurrents ces derniers jours en ville de Butembo.

Un danger qui peut encore amplifier des cas.

Il plaide ainsi auprès des autorités compétentes en la matière, pour la réglementation de ce secteur, car dit-il, la croissance de la population en ville risque d’amplifier des conflits si rien n’est fait.

Par Joël Tali Angunayoà Butembo.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR