Butembo : des manifestations transformées en une jungle

Written by on décembre 6, 2019

La ville de Butembo a été agitée l’avant-midi de ce vendredi 06 décembre 2019. Tout est parti d’une marche pacifique annoncée par le mouvement citoyen Lutte pour le changement le vendredi 6 décembre 2019.

Cette journée s’est vue surchargée d’innombrables troubles et dégâts occasionnés par différents groupes de pressions et autres mouvements de la ville. La veille, le parlement débout de Furu a fait sillonner un tract appelant aux journées ville morte pour tous les vendredis.

Chose qui a été faite. Au-delà du parlement debout de Furu, l’on a constaté la présence sur terrain de plusieurs groupes de pressions qui se sont improvisé pour des manifestations de colère.
Depuis les heures matinales, la tension a été vive dans certains quartiers de la commune Bulengera.

Ici, d’énormes dégâts parmi lesquels, le majeur est la vendalisation des auditoires et des bureaux à l’Institut de Bâtiment et Travaux Publics (IBTP).

Après des altercations entre la police et des membres de la véranda Mutsanga, c’était au tour de Furu de poser une résistance farouche. Dans cette contrée, c’est le bureau du quartier Kongo ya sika qui a été saccagé. Vers le début de laprès-midi, cétait une coalition des jeunes identifiés comme appartenant à la véranda Mutsanga et les Jeunes patriotes de Butembo, un groupe opérant en commune Bulengera qui se sont battus avec des étudiants de lIBTP. Ces derniers étaient en colère contre les caillasses dont leurs infrastructures ont été cible.

En commune Vulamba, on a remarqué la présence d’un groupe dont la provenance demeure jusqu’à présent inconnue. Ce groupe a tenté d’imposer la marche « pieds nus », dans certains quartiers du Nord, menaçant les résistants de la torture physique.

L’on a également dénoté la présence de plusieurs autres groupes dont les actions ont été enregistrées ce même jour. Pendant ce temps, la LUCHA est restée déterminée à concrétiser son objectif.

Encadrés par la police, les militants de la LUCHA ont bien clôturé leur manifestation, malgré quelques incidents survenus en cours. Ces derniers ont réussi à déposer leur mémorandum à la base de la MONUSCO où ils ont été accueillis par le chef du bureau de cette organisation onusienne. Cette marche consistait à exiger le départ de la MONUSCO.

A lapproche de la soirée, le bureau de la PNC Musimba, une localité de lextrémité Sud-Ouest de Butembo en territoire de Lubero a été la cible dune attaque des mai-mai. Deux policiers en sont sortis avec des blessures graves.

Les assaillants courent dans la nature.
La ville de Butembo a, toutefois, recouvré une accalmie plus tard dans l’après-midi. Le commandant ville de la police nationale congolaise à Butembo, Richard MBAMBI KINGANA affirme que deux des fauteurs de troubles de ce vendredi ont été arrêtés par la police. Celui-ci appelle les différents mouvements et groupes de pression à revoir leur stratégie d’organisation des manifestations de compassion.

Par Joël Tali Angunayo.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR