Baraka: le Directeur Général de l’ISTM-B tape le doigt sur la table après la manifestation des étudiants

Written by on décembre 13, 2019

La tension a été vive l’après-midi de ce jeudi 12 décembre au sein de l’ISTM Baraka, une instutition Étatique qui oeuvre dans le domaine de la préparation et encandrement des futures infirmiers.

C’était autour de 14h, quand quelques coups de feu se sont fait entendre. Des coups de feu, renseignent nos sources, tirés par la police pour essayer de calmerles étudiants en manifestation à l’ISTM-B.

Les étudiants ont manifestés toute la journée pour dire non à une quelconque majoration de frais académiques.

Ceux-ci protestent contre un payement de la deuxième tranche fixée à 100 dollars américains plus 40$ qui incluent le frais des syllabus pour les étudiants, le frais de fonctionnement et autres.

Mal informés, des étudiants se sont attaqué au comité de Gestion de cette institution sous prétexte que : « le directeur général exige des frais non reconnus par le gouvernement congolais », ont-ils fait savoir.

Le numéro un de cette institution n’a pas tardé de réagir. « Toutes ces accusations contre nous, comité de Gestion, sont infondées et informelles. Nous avons fait un rabais des frais académiques au sein de l’institution », a réagi le professeur Reiné Muzaliwa, directeur Général de l’Institut supérieur des techniques médicales de Baraka(ISTM-Baraka).

« Manifester c’est un droit fondamentale de tous les citoyens dans un pays. Mais, on doit savoir comment revendiquer ces droits. Pour moi,  » ça c’est une rébellion contre moi. Ces étudiants sont de la deuxième année de graduat en sciences infirmières. Je pense qu’ils doivent voir le ciruclaire du Ministre qui fixe les frais académique. On doit faire en sorte que la politique de privileger sa partie puisse finir en ville de Baraka », a conclu Reiné Muzaliwa, Directeur Général de l’Institut supérieur des techniques médicales de Baraka, lors d’un interview avec FIZIMEDIA.

Cette autorité qui a voulu souver sa peau appelle la police à veiller à sa protection. Selon le directeur général, les étudiants manifestants lui ont rassuré la mort. Insistant à force d’avoir subi de pression, celui-ci affirme qu’aucun frais n’est perçu d’un manière illicite.

A lire aussi https://fizimedia.com/2019/12/baraka-les-etudiants-de-listm-senvoient-en-guerre-contre-leurs-directeur-general/

Le directeur général appelle ses étudiants à comprendre comment l’institution fonctionne.

Selon une source proche de la Rédaction de la radio Baraka, une des radios de la ville du même nom, la police a tenté de disperser les manifestants qui voulaient s’accaparer du bureau de leur DG.

Jusqu’ici, aucun bilan n’est dressé de cette manifestation. Néanmoins, il ya à confirmer des arrestations de la part des manifestants et quelques interpellations.

Que pensez-vous de cet article ?

Par Enoch David B.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR