Baraka: la société civile urbaine dénonce la montée d’incivisme

Écrit par sur décembre 27, 2019

Enlèvement dans la nuit du jeudi à vendredi 27 décembre d’une expatriée du Haut commissariat pour les réfugiés  (HCR).

 L’incident a eu lieu au site HCR de Mongemonge en Commune de Katanga, dans la ville de Baraka. 

Ce fait s’est déroulé aux environs de 2 heures du matin. Celle-ci est responsable de l’organisation WASH. Madame MARIAMA NDIAYE, comme c’est d’elle qu’il s’agit, a été enlevée ensemble avec deux gardiens de la société Magenya. Une société œuvrant dans le secteur de gardiennage. 

Les ravisseurs de ces otages demeurent encore non identifiés. 

Les deux gardiens enlevés avec madame MARIAMA NDIAYE sont respectivement, SHUKURU MBOKO Jospin et Adolphe BITACHUNGWA. Dans son alerte, la société civile de Baraka signale que les ravisseurs seraient entrain d’exiger de la raçon auprès des familiers des otages  pour leur libération. 

Cette structure citoyenne condamne avec toute énergie ces genres d’actes  qui commencent à connaître une croissance sans relâche en ville de Baraka. 

La société civile de Baraka en appelle à la vigilance de toute la population de cette ville en vue de dénoncer des personnes qui s’installent dans la ville, et dont les mouvements sont suspects.

Rédaction


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR