HISTORIQUE PRÉSIDENTIEL EN RD CONGO

Écrit par sur janvier 27, 2019

HISTORIQUE PRESIDENTIEL EN RD CONGO

  1. Le 30 juin 1960, la RD Congo accède à sa souveraineté internationale et nationale, une première journée historique.
  2. Le 1er Président Joseph Kasanvubu prend le pouvoir par élection.
    Et avec le tout Prémier Ministre issu de la majorité parlementaire, Patrice Emery Lumba, fut assassiné six mois après l’indépendance de la RD Congo , le 17 janvier 1961.
  3. Le 20 mai 1965 , Joseph Désiré Mobutu, prend le pouvoir par un coup d’Etat, militaire de son état comme 2è Présidentt de la RD Congo.

Ce dernier changea le nom du pays et l’appela Zaïre.
La monnaie , le fleuve , tous portèrent le nom du Zaïre.

  1. Le 17 mai 1997 , Laurant Désiré Kabila par un coup d’Etat après une guerre brève , soit du mois Octobre 1996 au 17 mai 1997 , rébaptisa le Zaïre la République Démocratique du Congo et la monnaie en Franc congolais
  2. Le Président appelait par le peuple  » Soldat du peuple 3è Président de la RD Congo fut assassiné à son domicile par son garde-corps le 16 janvier 2001, pendant la guerre de l’agression de la RD Congo débutée en date du 02 août 1998.
  3. Le 21 janvier 2001 Joseph Kabila Kabange prend officiellement le
    Pouvoir comme 4è Président de la RD Congo. Durant 18 ans de son règne , caractérisé par l’insécurité institutionalisée, pillage systèmatique et massacres indescriptibles de la population,etc.
  4. La date du 24 janvier 2019 est la première transition pacifique du Pouvoir entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi au Palais de la Nation.

Le Palais de la Nation, construit par le Belge à l’époque colonial.
Félix Tshisekedi est le deuxième Président à y prêter serment après Joseph Kasanvabu en 1960.

A cette occasion Martin Fayulu s’est autoproclamé le seul PRÉSIDENT ELU le 30 décembre 2018.

C’est Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi FATSHI qui devient le 5è Président de la RD Congo.

En outre, certains pays sont disposés à collaborer avec Félix Tshisekedi un Président protocolaire , se trouvant devant un fait accompli par Kabila, dit-on.

Remarquons que:

  • Les élections ont été financées par les fonds propres du Gouvernement Kabila , qui son dauphin Emmanuel Shadary a été sanctionné scrupileusement par le peuple RD Congolais .

Pour ce faire, par la CENI caisse de résonance de Kabila et ensuite à travers la Cour Constitutionnelle de la kabilie , l’EX-PRESIDENT s’est approprié les législatives( DEPUTES NATIONAUX ,
+350 sièges) et aussi la majorité écrasante de DEPUTES PROVINCIONAUX.
D’où les deux chambres du Parlement , les Gouvernorats Provinciaux issus des Assemblées Provinciales sont acquis à Kabila l’Ex-Président.

La coalition LAMUKA n’en a que 64 députés nationaux et le reste à la coalition CACH.

Raison pour laquelle l’Ex-Président détient toujours le levier du POUVOIR en RD Congo.

  • Selon le Prof. Félicien Kabamba: le vaiqueur des élections du 30 décembre est Martin Fayulu due au soutien des grands Leaders de l’opposition à savoir:
    JP Bemba, Moïse Katumbi et Mbusa Nyamwisi.

Cette victoire a été confirmée devant les diplômates par l’Eglise catholique à travers la CENCO qui a pu déployé 40.000 observateurs bien formés pour la cause.

La victoire de Martin Fayulu a été soutenue aussi par l’EU, l’UA et tant d’autres en contestation de la victoire de Félix Tshisekedi.

  • Selon Néhémie Mwilama: le FCC n’a changé que le chapeau mais la personne demeure la même , a dit le DIRCAB.de l’EX-PRESIDENT.

Par ailleurs, 17 chefs d’Etats africains ont été conviés par le protocole d’Etat, à l’exception de Kagame, Musevenu et Edgar Lungu de la Zambie faute d’avoir exprimé le doute de la victoire de Félix Tshesekedi et demandés le recomptage des voix, à prendre part de l’investiture du Président Félix TSHISEKEDI sans le consulter ni l’informer. l
UPDS de Félix Tshisekedi en regrette profondement, selon les divers médias.

  • Selon les données en notre possession issues de plusieurs médias, les Ministères clefs reviennent au FCC de Kabila .

A ce pros , le DIRCAD du Président Félix Tshekedi dit: nous allons bouger les lignes petit à petit.

Wait and see , disent les anglophones.

Néanmoins, pendant que nous analysons cet événement historique, nous sommes contraint d’émettre deux hypothèses au sujet du règne du nouveau Président, notamment, le challenge du règne du nouveau Président:

  • Le nouveau Président aura- t- il une main mise sur l’armée qui est totalement sous contrôle de l’Ex-Président et surtout que ladite armée apparaît tout à fait à un arbre qui cache une forêt ?

2) Comment pourra -t-il diriger aussi longtenps que le Pouvoir en RD Congo est semi-présidentiel et la justice est inféodée de la kabilie et ou kabilisée, dit-on ?

Une fois de plus , quel genre de Président détenant le Pouvoir sans avoir une main mise sur l’armée , les finances, la majorité de Ministères clefs du pays , les Assemblées Provinciales, les Gouvernements Provinciaux et le Parlement de la république ?

La transmission pacifique du Pouvoir, un simple symbole aux yeux du monde ?

Espoir et Interrogation !
Fizimedia.com


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR