SUD-KIVU: cité d’enlèvements, meurtres et insécurité récurrente.

Écrit par sur février 24, 2021

Les cas d’enlèvements et meurtres créant une insécurité au jour le jour dans la province du sud-kivu surtout dans les territoires de fizi et uvira deviennent comme un ver thé qu’on devrait prendre chaque matin.

Le début de cette semaine est marqué par de nombreux incidents humanitaires dans les différents coins de ces territoires ci-dessus cités.

Les différentes alertes sécuritaires faites par les journalistes de l’espace nous donnent ici un aperçu des incidents depuis le lundi 22 février à ce mercredi 24 février.

Dans la nuit du lundi 22 à mardi 23 février ,dans le village de M’KOLOCI à environs 8km du village de Elembwe(chef-lieu du secteur de Lùlenge), un homme connu au nom de DIDAS KABWE âgé de 50 ans a été assassiné par dans le tronçon entre les villages de Ambwete et Amabila. Le corps de la victime a été retrouvé dans la route avec plusieurs indices des couteaux . Les services de sécurité continuent les enquêtes pour découvrir les auteurs.
Dans le village de misésé au quartier Akyanga ,un autre corps sans vie a été retrouvé . Selon la structure de la nouvelle société civile du secteur de Ng’angya , territoire de fizi ,la victime était connue au nom de Ally de 25 ans. Cette dernière qui a livré l’information se dit être inquiète de la non ouverture des enquêtes afin de découvrir les meneurs de ces actes .

A la veille du mercredi 23 février sur l’avenue Simba , localité de mahungubwe , groupement de Lemera ,chefferie de Bafuliro en territoire d’uvira ,deux personnes respectivement, Mafikiri kudu matendo enseignant à l’école primaire Kibanga et monsieur Juhudi un joueur de l’équipe de football de fc Muhungwe ont été enlevées aux environs de 20h par des bandits armés non autrement identifiés. Un échange des balles qui a eu lieu entre ces malfrats et les forces de l’ordre qui tentaient de sauver les victimes n’a donné aucun fruit et jusque maintenant leur destination est inconnue.
Pour ne citer que ça, les alertes faites par les associations humanitaires montrent à suffisance aussi que la province du sud-kivu demeure un lieu où la population vit de Beaucoup de tracasseries, enlèvements, assassinats et pillages.

Les autorités congolaises sont averties de mettre tout en oeuvre pour mettre fin à ces actes pourque la population ne vive pas le pire perpétuel.

Fizimedia.com

FARAJA M.famure

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR