Insécurité au sud-kivu: quelques familles des déplacés internes du camp de Bijombo s’orientent vers de villages voisins.

Écrit par sur janvier 6, 2021

Quelques familles des déplacés internes se trouvant dans le camp de Bijombo dans les hauts plateaux de fizi s’orientent vers d’autres villages voisins fuyant l’insécurité qui sévit ces derniers jours dans cette partie.

Selon les sources locales,plus de 46 familles ont déjà abandonné le camp pour les lieux qu’elles estiment être en sécurité.

C’est suite aux attaques menées par les présumés rebelles Ngumino dans le village de Kibindibindi le 30 décembre dernier près du camp de Bijombo ayant entraîné des tueries, des enlèvements et disparitions d’autres personnes que ces familles se déplacent,ajoutent ces sources. Ces familles déclarent qu’elles ne voient aucune réaction de l’armée loyaliste et même le contingent dela monusco basé à Bijombo n’intervient pas.

Par ailleurs,une nouvelle attaque a été observée tôt le matin du lundi 4 janvier 2021 dans le village de Atengya, groupement de Bashi M’minje 1 dans le secteur d’Itombwe , territoire de Mwenga. Les sources locales qui attribuent cette nouvelle attaque aux éléments du groupe armé Ngumino se sont réservées de tout commentaire possible sur le bilan.

De sa part, le commandant dela 12e brigade dela réaction rapide basée à minembwe ,le général Muhima Dieudonné Batech demande à la population de cette entité à avoir la confiance à l’armée congolaise et qu’elle doit faire tout possible pourque la paix durable soit restaurée dans cette partie.

fizimedia.com

FARAJA .M.Famure


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR