Nord-Kivu-Motion contre le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita : voici la réaction de serge Farini Coordonnateur de sa cellule de communication

Écrit par sur décembre 17, 2020

Ci-dessous la réaction de la cellule du Gouverneur Carly Nzanzu.

C’est par le canal des réseaux sociaux en dates du 14 et 15/12/2020, que nous avons lu une énième pendemie d’information mensongère affirmant que le Gouvenreur Carly NZANZU KASIVITA ferait face au Chef de l’État, mensonges suivis par une motion dite de defiance déposée au bureau de l’assemblée provinciale le 16 du mois en cours.

Notre réaction à ces gesticulations s’articule autour de deux points.

1. S’AGISSANT DE L’INFODEMIE DANS LE RESEAUX SOCIAUX

Des officines d’apprentis sorciers et novices politiques bien identifiés ont distillé dans les réseaux sociaux des affirmations selon lesquelles, le Gouvenreur Carly NZANZU KASIVITA fesait face selon eux au Chef de l’État et qu’il mettait en place une stratégie pour ce faire.

Rien et alors rien de vrai à ces affabulations. Il s’est agit encore une fois d’une infodemie, visant à ternir l’image d’un Gouverneur très respectueux de l’éthique et la déontologie d’Homme d’État au service des institutions établies qu’il a toujours incarné.

A ce propos, le Cabinet du Gouverneur a déjà rendu public un communiqué officiel de recadrage en date du 16/12/2020 fixant l’opinion sur les velléités vouées à l’échec des officines occultes des personnes à mal de positionnement sur les enjeux politique du moment. Il convient de retenir que le Gouverneur de la province demeure loyal au President de la république et Chef de l’État Son Excellence TSHISEKEDI TSHILOMBO à travers l’union sacrée pour la nation.

2. S’AGISSANT DE LA MOTION DITE DE DEFIANCE CONTRE LE GOUVERNEUR.

Il sied de noter, que le Gouverneur Carly NZANZU KASIVITA n’a pas peur d’une quelconque motion, parce qu’étant Gouverneur, il sait bien qu’elle peut-être activée à tout moment, collectivement ou individuellement selon qu’il s’agit respectivement du gouvernement provincial ou d’un membre du gouvernement, pourvu que cela se passe en respect de la procédure y relative.

Cependant à lire les grieffes portées contre le Gouverneur, tout porte à croire au-delà de tout doute raisonnable, qu’il s’agit ici à notre entendement d’un acharnement stérile d’une fourchette des députés dépassés par les événements, confondant vitesse et précipitation autour des enjeux politique du moment, contre un Gouverneur serein.

CRITIQUES SUR LA FORME ET LE FOND

Comment peut on faire confiance à des élus qui usurpent l’identité et la signature de l’un d’eux? Nous sommes en possession du communiqué de presse Numéro 002/pol-NK/2020 d’un des députés mettant en garde ceux qui ont faussement utilisé son nom et sa signature. Ce qui est du reste un fait répréhensible pénalement.

De ce qui précède, cette motion est tout simplement irrégulière.

Les conséquences de droit doivent être tirées quant à ce
Quand ils parlent de la non appropriation prétendue de la politique du Chef de l’État en province, la sécurité, la gestion,…

Disons-nous la vérité.

Pendant que le Chef de l’État est résolument tourné vers la restauration de l’autorité de l’État, entre, parmi les motionaires un ou des élus qui font l’apologie d’un groupe armé, s’opposant même publiquement au mandat d’arrêt contre un seigneur de guerre et un Gouverneur qui lance jour et nuit conformément à la vision du Chef de l’État des appels à la cessation des hostilités par les groupes armés, un gouverneur qui met des moyens de mobilité sur fonds propre de la province au profit de la police envue d’accroître les capacités opérationnelles de cette dernière,… Une question peut-être posée, qui se conforme à la politique du Chef de l’État si ce n’est son représentant en province? Soyons sérieux.

Les faits historiques etants têtus, n’avons nous pas assisté à des spectacles qui frisent la barbarie humaine lorsqu’un élu parmi les motionaires pendant que le Gouverneur compatit avec la population de Beni, l’élu motionaire en question économisait ses larmes, se moquant éperdument et crachant sur les victimes des affres de Beni au motif que cela ne le concernait point parce qu’étant élu d’une autre circonscription électorale?

Au donneur de lecon de gestion parmi eux, nous rappelons qu’à son temps au centre de Goma de la DGRNK , il a été extirpé pour des allégations avérées de détournement des fonds publics. La justice peut revenir à charge.

Qui ignore que face à la situation sanitaire due à la COVID 19, le monde entier est en récession économique? Et que la RDC et le Nord Kivu en subissent le ricochet ?

En foi de ce qui précède, nous attirons l’attention de l’opinion sur la nature des motionaires, des gens sur qui on ne peut pas investir une confiance.

– Par FARINI BINDU Serge. Coordonnateur de la cellule de communication du Gouverneur.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR