RDC: l’irrecevabilité de la plainte du député Fabrice PUELA contre le bureau de l’Assemblée Nationale : le député Aime Mafefe exprime son satisfecit

Écrit par sur novembre 23, 2020

Réagissant a chaud à Échos du Congo ce Lundi sur la non recevabilité de la plainte de son collègue Albert-Fabrice PUELA, le député national Aimé MAFEFE a exprimé toute sa satisfaction.

Élu de la circonscription électorale de Dilolo et fervent cadre du Front Commun pour le Congo dont Joseph KABILA KABANGE en est l’autorité morale, l’honorable Aimé MAFEFE qualifie le veridict du conseil d’Etat tombé ce lundi 23 Novembre 2020 comme une victoire pour leur famille politique. Il explique cela par les enjeux poursuivis par cette plainte, notamment celui de  » destabiliser la Majorité parlementaire en vue de faire tomber par la suite le gouvernement.

L’élu de Dilolo dans le Lualaba attribue également cette Victoireà la Justice pour avoir  » dit le Droit », a-t-il Indiqué.
Au cours de cette Interview, l’honorable Aimé MAFEFE a aussi évoqué le cas des billets verts qui circulaient pour chercher la tête de Jeanine MABUNDA.

Il avoue avoir lui-même été consulté mais lui comme la majorité de ses autres collègues n’ont pas tergiversé et sont restés fidèles et loyaux à leur famille politique, le FCC.

Concernant l’arrivée du sénateur à vie et président honoraire de la République Démocratique du Congo, Joseph KABILA KABANGE, dans le Grand Katanga, ce cadre du FCC rassure la population qu’il invite à ne pas céder aux intox des pseudo leaders qui ne cherchent que leurs postionnements. « Joseph KABILA vient bientôt.

Que la population s’apprête pour l’accueillir chaleureusement « . À lui de préciser qu’actuellement, le prédécesseur au président en exercice est très sollicité au pays comme à l’étranger pour une probable rencontre avec son successeur après les consultations nationales. Entretemps, ses collègues et lui sont sur terrain pour préparer l’accueil de ce leader qui a une très grande vision pour le Grand Katanga.

À bâton rompu, l’élu de Dilolo a glissé un mot sur le meeting aérien du vendredi dernier à Kinshasa où des avions de guerre angolais ont survolé la capitale RD. Congolaise.

« C’est une honte de recourir à une force étrangère pour solliciter deux avions. Pour paniquer qui » ?

S’est interrogé cet élu du Peuple qui se dit ignorer le pourquoi de cette dépense de l’argent des contribuables congolais qui aurait servi aux véritables problèmes de la population.

– Par Papy Nyange.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR