Nord-Kivu: 4 mouvements citoyens alertent l’opinion sur l’infiltration des politiciens dans la lutte citoyenne et mettent en garde les responsables (Communiqué de presse )

Écrit par sur août 20, 2020

Lors d’une conférence de presse animée ce jeudi 20 Août 2020 à Goma dans la salle de l’UNPC nord-Kivu, les jeunes des mouvements citoyens Filimbi, LUCHA RDC-Afrique, Urgences Panafricanistes RDC /Nord-Kivu et GAP RDC/Nord-Kivu après avoir parcouru la situation sociopolitique, sécuritaire qu’ils jugent catastrophique malgré quelques efforts observésde la part des autorités, ces derniers ont tapés du point sur la table en dénonçant l’agissement de certains jeunes qui selons eux ont virés de la politique vers la lutte citoyenne pour des fins personnels de marchandage, de diffamations contre certaines personnes et entreprises, ils n’ont pas hésiter à indexer le coordonnateur du mouvement Génération Positive RDC en le chargeant de les engagés dans ses démarches en se donnant le nom du chef des mouvements citoyens :

《 L’acharnement, marchandages, diffamations et inspections illégales contre les entreprises locales à intérêt communautaire de production des vins et liqueurs en province au nom des mouvements citoyens, s’en engage que la personne de l’acteur politique Mr Jimmy Nzialy qui le fait.Nous ne sommes de près ni de loin concerné par cette démarche tendant à décourager les initiatives locales. Nous sommes pour l’industrialisation de la recherche sans laquelle point de salut.A notre niveau, nous appelons la population à une consommation modérée et responsable de ces boissons vu que sa production et sa commercialisation sont bien réglementées par les services compétents en la matière dont : la DGDA qui autorise la production, le ministère de l’industrie qui adopte la marque du produit, l’OCC qui vérifie la normalisation et la teneur d’alcool de ces boissons et enfin, le ministère de l’économie pour la fixation de prix.Etant jaloux de notre combat citoyen et des valeurs que nous incarnons, nous mettons en garde tout ceux qui utilisent abusivement les noms de nos mouvements pour des fins politiques et populistes ; nos mouvements n’ont ni porte-parole ni représentants ni mandataires auprès des tiers du fait que chaque mouvement agit selon ses valeurs et principes en toute indépendance et ne peut qu’agir en collectif en cas d’un compromis sur une question d’intérêt public qui nécessite l’apport de tous et qu’à cela ne tienne, nous rappelons à notre frère Jimmy Nzialy qu’on ne peut jamais s’improviser de devenir activiste pro-démocratie car c’est toute une école, un idéal avec des valeurs et un esprit !Face à cela, nous nous indignons contre les politiciens infiltrés dans la lutte citoyenne en marchandant les acquis de notre combat au prix du sacrifice suprême (assassinats, prisons, exiles, enlèvements, menaces, perte d’emploi et d’études, etc.) pendant qu’ils étaient acteurs et piliers du système en place, qui nous critiquaient dans les médias en nous traitant des badauds, chômeurs, jeunes drogués et jeunes aux services des impérialistes.Entre temps, nous voyons certains de ces mêmes politiciens qui se disent aujourd’hui convertis en activistes prodémocratie, brader la lutte en s’attaquant injustement à certaines entreprises publiques et privées, personnalités politiques et notables de la province pour des fins populistes, lucratives et politiques.En conclusion, nous mettons en garde les acteurs politiques, les opérateurs économiques, les directeurs des entreprises publiques, certains notables de la province ainsi que des medias à leur merci qui cherchent à légitimer ces soient disant activistes usurpateurs en quête du positionnement en le recevant au compte des dignes activistes. Nous considérons cet acte d’une insulte à l’égard de nous activistes pro-démocratie et nous n’hésiterons pas de riposter en cas de récidive.》

Dans cette déclaration les jeunes activistes de ces 4 mouvementscitoyens sont revenus sur les propositions de 3 députés provinciaux du Nord-Kivu sur la gestion rotative de la province :

Le groupe de 3 députes qui proposent la gestion rotative du gouvernorat du Nord-Kivu pendant que ce projet risque de diviser la population Nord-Kivuciènne et faire monter les débats tribaux que le débat des valeurs dont la paix, la cohabitation et le développement. Nous avons suivi plusieurs déclarations des élus provinciaux lors de leurs vacances parlementaires qui sont plus divisionnistes que rassembleurs.》


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR