Insécurité au Nord-Kivu, le député national Tembos Yotama dénonce un complot de la République contre la région de Beni

Écrit par sur août 10, 2020

L’affectation à Beni des certains officiers militaires pointés du doigt par plusieurs sources d’être des complices dans les massacres perpétrés il y a quelques années dans le Kasaï avec le phénomène kamwina Tsapu inquiète le député national Tembos Yotama qui dénonce un complot de la République contre Beno.

Pouvons nous dire que ceux-ci, ont été récompensés et mutés dans la région de Beni pour continuer leur mission ou pacifier la région ?

« C’est un véritable complot de la République bien conçu et monté contre la région de Beni où depuis 2014 des massacres des pauvres citoyens sans défense se poursuivent comme à la roulette, et cela, malgré le déroulement des des dernières opérations militaires dites de grande envergure contre les présumés rebelles ougandais de l’ADF, auteurs de ces atrocités.

En effet, après plusieurs dénonciations sur l’affectation et la présence de certains officiers à Beni et pourtant suspectés de complices dans les massacres des civils , nous avons été encore époustouflés d’apprendre l’affectation des officiers qui ont du sang sur leur actif, à Beni pour continuer leur mission.

Préoccupé par la situation sécuritaire qui prévaut dans cette région depuis environs six ans, le député national Tembos Yotama élu de la ville de Butembo, fustige la présence non seulement des infiltrés, mais également des complices dans les massacres à Beni au sein des FARDC.

Il estime qu’avec cette présence de ces officiers qui ont encore du sang des innocents dans leurs mains depuis la guerre de l’AFDL,RCD, CNDP, M23…Et dont plusieurs sont sous sanctions de l’Union Européenne(UE), des USA…

Et dont leur complicité est bien prouvée par les rapports des experts internationaux, les massacres sont loin d’être stoppés dans la région de Beni.

Ce représentant du peuple au niveau national, demande au chef de l’Etat, garant de la Nation et commandant suprême des forces armées de relever dans un bref délai, tous ces officiers infiltrés, complices dans les massacres au kivu, Ituri et particulièrement à Beni.

Rédaction.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR