Éradication des groupes armés à l’Est de la RDC: l’ambassadeur du Rwanda jette des fleurs à Kankonde pour sa politique de bon voisinage

Écrit par sur août 4, 2020

Dans la série d’audiences de ce lundi 03 août, le vice premier ministre Gilbert Kankonde
s’est entretenu avec l’ambassadeur du Rwanda en République démocratique du Congo Vincent Karega.À en croire le diplomate Rwandais, tout a tourné au tours de l’épineux dossier des groupes armés qui écument la.partie Est de la RDC, Aussi, au regard de Politique de bon voisinage que prône le pays de Lumumba, Que des fleurs en direction du Vpm Kankonde Malamba.

 » Comme vous le savez il y a des groupes armés rwandais en République démocratique du Congo, qui étaient et que l’on continue à éradiquer ou même à éliminer. C’est est une bonne chose, une avancée en matière de coopération et de commerce transfrontalier qui doit continuer à s’améliorer malgré la Covid-19 . Il y a des avancées ,le ministre est gentil et coopératif ,il a une bonne politique d’ouverture par rapport aux pays voisin »

a déclaré l’homme d’Etat Rwandais Vincent Karega.Par contre avec les notables de Mai – Ndombe qui ont aussi défilé au 4 ème niveau de l’immeuble de la Territoriale, il a été question de la gouvernance de cette jeune province. Dans une déclaration rendue publique au sortir de l’audience, les notables de Mai Ndombe ont trouvé des mots justes pour dénoncer la gestion chaotique de leur entité depuis, le découpage territorial de 2015.Selon eux, rien ne marche dans cet ancien district de l’ex Bandundu. Tout est plutôt, dressé contre le développement de Mai Ndombe.Voici à ce sujet, in extenso la déclaration.Déclaration publique de la notabilité de Mai – Ndombe ,nous Notables de la province de Mai -Ndombe séjournant à Kinshasa ,Après harmonisation des points de vue sur les réalités de Mai-Ndombe : 1.pronons l’ordre ,la paix ,le développement durable de Mai- Ndombe selon la constitution et les lois de la république démocratique du Congo;
2. sommes mécontents de la manière dont la chose publique est gérée au Mai-ndombe car depuis la subdivision de la république en 26 provinces, le ,Mai – Ndombe semble reculer au lieu d’avancer ;
Disons
3. Non à la gestion de la province par procuration ;
4.Non à la prise en otage de la province par un groupe des citoyens qui sont à la recherche de leurs intérêts égoïstes au détriment de la population ;
5. Non à la gestion du pouvoir par défi et contre la volonté de la population ;
6. Demandons aux autorités d’opérer le bon choix des dirigeants compétents,rassambleurs et ayant acquis une experience dans la gestion de la chose publique.Lu par le ministre honoraire du budjet Simon Bolenge MokensomboVoilà qui est dit.Par Nancy Ekofo depuis Kinshasa.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR