COMPRENDRE LE COMBAT DE LA CENCO

Written by on janvier 27, 2019

COMPRENDRE LE COMBAT DE LA CENCO

Texte de l’Abbé Guy-José Leta

Depuis la publication du rapport de sa mission d’observation, la CENCO fait l’objet d’attaques virulentes qui ne peuvent nous laisser indifférents.

  1. Le combat de l’Eglise pour la vérité des urnes n’est pas nouveau. Les esprits justes se souviennent de la polémique entre la CENI et la CENCO après les élections de 2006, organisées sous la présidence d’un prêtre catholique, feu Abbé Apollinaire Malu Malu. Ils se souviennent aussi des tensions entre la CENI et la même CENCO après les élections de 2011, qualifiées de « chaotiques » et dont « les résultats n’étaient conformes ni à la vérité ni à la justice ».
  2. Le combat de l’Eglise pour la vérité des urnes n’est pas un combat partisan. Si la CENCO était partisane, elle aurait soutenu pour la présidentielle un catholique pratiquant. Parmi les 21 candidats, il y a bien de fervents catholiques pratiquants dont un était parmi les trois premiers, en l’occurrence Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC. Mais il y a aussi une personne qui est pratiquement un fils d’Evêque, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, neveu d’un Evêque catholique.
  3. Le combat de l’Eglise est un combat pour le respect de la norme et des principes. En toute objectivité, la CENCO ne défend pas un individu mais le principe qui fonde la démocratie et qui justifie les élections, à savoir : proclamer élue la personne que la majorité des citoyens ont élue. Si on proclame quelqu’un d’autre, il n’y a plus de démocratie – pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple.
  4. Le combat de l’Eglise est un combat pour les valeurs. La CENCO se bat pour que la gouvernance du pays soit fondée sur la vérité et la justice et non sur les accointances et les privilèges. Aucune nation sur cette terre des hommes ne se construit et ne prospère sur la base du mensonge, de la ruse et de la tricherie. Nous le savons tous, le mensonge, la ruse et la tricherie sont les œuvres du Malin pour détruire. Et la stratégie millénaire du malin est la même. Vous faire miroiter un bien qui cache la mort.
  5. Le combat de la CENCO est un combat pour la grandeur du Congo. Ce qui est en jeu en ce moment, c’est de placer la RDC sur l’orbite de son destin, tel que Dieu qui a créé le monde le veut. Dieu a fait de ce pays le coffre-fort de l’humanité. Il nous en a confié la garde pour qu’avec ces moyens, nous apportions à l’humanité le souffle nouveau afin que vienne son règne, le règne d’amour, de paix et de justice pour tous. Les incroyants parlent de vocation naturelle de la RDC à être le leader de l’Afrique. Les Kimbanguistes, les Protestants et les Evangéliques parlent de la Mission prophétique du Congo.

Pour que la RDC assume cette mission, sa gouvernance doit être exemplaire et exempte de tricherie, de fraude, de mensonge, de ruse, de vengeance et de violence. Tout ce qui se fait sur la base de la fraude, de la tricherie, du mensonge… nous éloigne du bon chemin et retarde notre entrée sur scène.

Voilà la raison cachée et profonde pour laquelle l’Eglise doit se battre et se bat pour la vérité des urnes. Il ne s’agit absolument pas de prendre position pour l’un ou pour l’autre.

En conclusion, nous demandons:

  1. A tous ceux qui pour mille et une raisons s’en prennent à l’épiscopat, en particulier les autres chefs de confessions religieuses regroupées au sein de la CIME, d’observer la grandeur d’esprit que manifestent les Evêques catholiques et leur Secrétaire général et, surtout la détermination à défendre la vérité même au prix de leurs vies. Défendre la vérité même au prix de sa vie, c’est cela que nous enseigne le Christ.
  2. Aux acteurs politiques, en particulier ceux qui détiennent l’impérium du pouvoir, de faire chacun un examen de conscience. Tous, sans aucune exception, vous connaissez la vérité des urnes non seulement pour l’élection présidentielle mais aussi pour les législatives nationales et provinciales. Si vous respectez le peuple congolais, si vous voudriez sa souveraineté, si vous travaillez pour sa dignité, le minimum à faire c’est de respecter ses choix. Travestir la vérité est non seulement une insulte au peuple mais aussi et surtout un signe que vous êtes au service du père du mensonge. Et donc, vous travaillez en vérité pour que le plan de de Dieu ne s’accomplisse pas pour cette nation. Et on le voit à vos œuvres qui révulsent la conscience du peuple de Dieu.
  3. Au peuple de Dieu,

a. de persévérer dans la prière. Ainsi parle l’Eternel Dieu votre Père : «Priez, priez sans cesse. Votre pays a été vendu au Diable. Vous devez maintenant déchirer le certificat de vente. Je mettrai la confusion au milieu d’eux jusqu’à ce que Je confie la Nation à l’homme selon mon cœur ».

b. de ne pas tomber dans le piège de la violence en cédant à la tentation du tribalisme. Il n’y a pas ici un problème entre Luba et les autres peuples. Le conflit en cours est un conflit pour la vérité des urnes qui se pose simplement parce que la CENI et le pouvoir FCC ont décidé de travestir les résultats des choix des citoyens à tous les niveaux. S’il y a un ennemi du peuple aujourd’hui, c’est la CENI et le pouvoir FCC. Ils cherchent à provoquer des tensions pour faire sombrer notre pays dans la violence notamment interethnique.

Témoignage

Nous qui, sans aucun mérite de notre part, avons la grâce d’écouter la voix de l’Eternel Dieu retentir du fond de nos âmes, nous instruisant sur la mission de cette Nation, nous savons que l’Eternel Dieu n’approuve pas les actes de tricherie, de ruse et de mensonge. Tout ce qui se fait sur cette voie ne vient pas de Lui mais bien du Séducteur et du Malin.

Nous rendons grâce à Dieu qui protège son peuple. En particulier en cette période où les violents et les méchants se déchainent pour faire éclater ce pays. Mais ils ne réussiront pas car Le Seigneur veille. Nous rappelons au Chef de l’Etat et à tous ses principaux collaborateurs cette parole de l’Eternel qui se fit entendre en aout 2015 . « Lèvez-vous et dites de ma part que le Président de la République n’a pas le droit de tenir la Nation en haleine au-delà du 1er novembre ».

Oyo azali na matoyi ya koyoka! Ayoka


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

%d blogueurs aiment cette page :
FiziMedia

GRATUIT
VOIR